Comment traiter les fissures sur la façade de sa maison ?

L’apparition des fissures sur la façade des maisons et des immeubles est un phénomène tout à fait normal. Cependant, elles doivent être traitées rapidement. En effet, les fissures peuvent occasionner de sérieux dégâts, notamment les infiltrations massives d’eau, le ramollissement des murs ou encore leur effondrement. Pour éviter les grands travaux de rénovation, il est crucial de les réparer. Justement, nous allons voir comment les traiter.

Le diagnostic de la fissure : un incontournable avant les travaux de réparation

Au même titre que tous les travaux du bâtiment, le diagnostic est un préalable à la restauration d’une façade fissurée. Il est entrepris afin de déterminer la cause des brèches et définir, par conséquent, le type de traitement à mettre en œuvre. Les fissures sont généralement dues aux mouvements de terrain, à l’humidité des murs, au vieillissement naturel de la structure ou de sa malfaçon.

En évaluant la gravité d’une fissure, il est possible de mettre la main sur d’autres problèmes affectant la façade. Les travaux de réparation permettront ainsi d’y mettre un terme une bonne fois pour toutes. C’est pourquoi il est préférable de laisser ce diagnostic aux soins d’un professionnel comme ce façadier qui exerce en Indre et Loire. Cet artisan peut également s’occuper de réhabiliter les murs de votre habitation.

Façade de maison : zoom sur les différentes sortes de fissures

A priori, le diagnostic est réalisé pour déterminer la nature des fissures et l’ampleur que vont prendre les travaux. En effet, nous commettons souvent l’erreur de penser qu’une fissure superficielle n’est pas dangereuse. Pourtant, il est impossible de se prononcer sur sa gravité qu’en l’observant de près. Justement, on distingue trois types de fissures.

D’abord, il y a les microfissures. La plupart du temps, elles sont superficielles. En tant que telles, elles ne touchent que le revêtement des murs, car elles ne sont pas profondes. On les retrouve surtout sur les façades en crépi. Dans ce cas de figure, les travaux de ravalement ne sont pas indispensables.

Il y a ensuite les fissures dites « légères ». Leurs largueurs font en général moins de deux millimètres. Bien qu’elles ne soient pas dangereuses, il est essentiel de suivre leur évolution de près.

Enfin, il y a les fissures « profondes » dont la largeur excède les deux millimètres. Elles méritent toute notre attention en raison de leur gravité. D’ailleurs, leur réparation doit se faire aussi tôt que possible. Ici, le recours aux services d’un façadier professionnel est vivement recommandé.

Comment réparer les différentes sortes de fissures sur la façade ?

La réparation des fissures se matérialise par leur colmatage. Cette opération nécessite l’usage de certains outils et matériaux. Pour sa réalisation, il faudra entre autres d’équiper d’une pioche ou d’un grattoir triangulaire, d’un enduit ou d’un mastic de réparation, d’une brosse à épousseter et d’un pistolet pour faire sortir l’enduit. Quelques équipements de protection seront également nécessaires (gants, lunettes de protection, combinaison et masque).

Voyons maintenant les étapes à suivre pour la réparation d’un mur fissuré. 

Pour commencer, il faudra préparer la fissure. Concrètement, on va l’agrandir pour mieux déterminer son étendue et sa gravité. Pour ce faire, on creusera le long de celle-ci au moyen de la pioche ou du grattoir. Une fois que les deux extrémités de la brèche apparaissent, on peut s’arrêter.

Les travaux de réparation se poursuivent avec la suppression des éléments du mur qui ne tiennent plus en place (enduits ou peinture écaillée). Le grattoir sera utilisé pour cette opération. Pour assurer l’accrochage de l’enduit et du mastic de réparation sur le support, il faudra créer des sortes de gouttières à l’intérieur de celui-ci. Une fois cette tâche effectuée, on procèdera au dépoussiérage de la fissure en question.

Pour terminer, on rebouche les fissures sur la façade. On appliquera le mastic de réparation le long de celles-ci. En nous servant d’une spatule ou de nos doigts, on viendra par la suite le lisser. On laisse l’enduit sécher totalement et on poncera légèrement la zone concernée. Le ponçage permet d’obtenir une surface bien uniforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *