Comment choisir un plombier ?

plombier. Il s’occupe des sanitaires aussi bien pour une nouvelle installation que pour un dépannage. Mais, comment choisir votre artisan ?

Les différentes missions du plombier

Le premier rôle du plombier est d’installer et réparer les canalisations d’eau. Mais, il peut également s’occuper des canalisations de gaz et de fuel. En tout cas, le corps du métier est divisé en plusieurs spécialisations. Ainsi, vous avez le plombier sanitaire qui s’occupe de l’installation et du dépannage des sanitaires comme l’installation de votre évier, votre lavabo et vos toilettes. Le plombier intervient, ensuite, pour réparer des canalisations bouchées ou des fuites d’eau comme de gaz.
Puis, vous avez le plombier chauffagiste qui s’occupe de l’installation et de l’entretien des chaudières. Il s’occupe alors de la mise en place et de la réparation de votre radiateur, votre chaudière ou encore votre ballon d’eau. Il peut intervenir aussi bien pour des équipements électriques que pour des équipements fonctionnant à l’énergie solaire.
Bref, vous pouvez faire appel à un plombier pour votre installation sanitaire ou pour vous dépanner en cas de canalisations bouchées, de fuite d’eau ou de gaz, de panne de radiateur ou de chaudière.

Quels sont les critères pour choisir votre artisan ?

Pour trouver un plombier de confiance, écoutez les recommandations de vos proches. Si personne ne peut vous conseiller un plombier, faites une recherche en ligne. Les plombiers d’aujourd’hui disposent, grâce aux compétences de professionnels tels que Webgazelle de sites internet. Vous pouvez ainsi vous informer sur le site du plombier les prestations proposées, ainsi que ses compétences. Sachez qu’il est toujours plus prudent de faire affaire avec un professionnel immatriculé. Prenez toujours le temps de vérifier que votre plombier est immatriculé au Répertoire des métiers ou à la Chambre de commerce et d’industrie selon son statut. Ce qui vous mène aux différentes qualifications de votre plombier. Pour obtenir cette immatriculation, il doit avoir un diplôme de CAP d’installateur sanitaire et thermique ou d’un bac pro option technicien en installation ou maintenance des systèmes énergétiques et climatiques, équipements sanitaires ou monteur en installations de génie climatique. Sachez que son niveau d’expertise ne se mesure pas uniquement à son diplôme, mais également à son expérience. N’hésitez pas à demander des références, des travaux qu’il a déjà réalisés pour avoir une idée de son savoir-faire. Par ailleurs, le plombier peut obtenir un titre d’artisan ou maître artisan via une qualification de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ou CMA. Il peut justifier de nombreuses qualifications auprès d’organismes semi-publics comme Qualibat et CAPEB. Enfin, il peut obtenir des labels comme le RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement. Ce label est très important si vous souhaitez remplacer votre chaudière ou votre radiateur avec un modèle moins énergivore et plus respectueux de l’environnement. Enfin, vous pouvez vous intéresser à la réputation du plombier avant de l’engager.

Les assurances et les garanties proposées par le plombier

Avant de conclure un contrat, vérifiez sur le site web du plombier toutes les assurances et les garanties offertes. Il doit posséder une assurance responsabilité civile professionnelle, une garantie décennale pour couvrir les dommages qui peuvent se produire dans les 10 ans après la réception des travaux, une garantie de parfait achèvement qui vise à réparer les défauts de conformité dans un délai d’un an après la réception des travaux et enfin une garantie de bon fonctionnement ou garantie biennale qui couvre les vices des matériaux démontables ou remplaçables qui n’ont pas un rapport avec l’ouvrage principal.