Tout sur l’obligation d’entretenir un appartement en location

Malgré la réticence des propriétaires, la mise en location d’un bien est accompagnée de quelques obligations, et notamment de celle d’entretenir comme il se doit le bien en location. Le cas échéant, les locataires disposent de quelques recours, allant jusqu’à une démarche légale pour demander la rénovation des biens et la réparation des équipements.

Les grandes réparations à la charge du propriétaire

Les petites réparations sont à la charge des locataires. On parle notamment du remplacement des robinets, des ampoules, des prises, des serrures, etc. Les grandes réparations sont quant à elles à la charge du propriétaire. Cela concerne les travaux après un dégât des eaux, les travaux avec une surtension, la réparation des vitres et des fenêtres, etc.

Le locataire devra adresser une demande à son propriétaire pour faire une liste de ses doléances et lui expliquer les inconvénients que cela peut apporter dans la vie de tous les jours. Il devra faire 3 relances. En l’absence de réaction de la part du propriétaire, il pourra porter ses déboires à un niveau supérieur : auprès des centres de conciliation de la mairie, voire au tribunal. Par contre, il est interdit de couper court aux versements des loyers unilatéralement.

La liste des travaux prise en charge par le propriétaire et les limites de cette obligation est généralement notée dans le contrat de bail. Une vérification est de mise avant de vous engager. Ceci vous évitera les quiproquos et les malentendus.

L’entretien annuel du bien : à la charge du propriétaire

L’entretien annuel du bien est à la charge du propriétaire. Selon les normes en vigueur, cela concerne entre autres l’isolation, le chauffage, l’installation électrique, la canalisation, et la climatisation de la maison ou de l’appartement, etc. Dit autrement, il s’agit d’une remise aux normes de l’habitation.

Chaque année annonce la sortie d’une nouvelle norme dans ces domaines. Ce qui impose une révision de l’infrastructure, entièrement à la charge du propriétaire, pour assurer la sécurité et le confort des locataires.

Un conseil de la part d’un expert en comptabilité à Ixelles, Forest, Saint-Gilles et à Uccle en Belgique : Réservez une partie de vos revenus ou loyers pour ce genre de travaux. Ceci vous évitera de faire une demande de crédit et de risquer le surendettement.

Parlons de la caution

Au début du contrat de bail, les propriétaires peuvent exiger une caution aux locataires. Selon les experts en comptabilité à Ixelles, celle-ci ne devra pas dépasser les 1 mois de loyer. C’est une garantie qui sert entre autres à prévenir les impayés, mais aussi la remise en état du bien à la fin du contrat de bail. Mais attention, la caution ne finance que les dégâts résultant justement de l’utilisation de l’appartement ou de la maison par le locataire. Ce peut être des dégâts dans les murs, dans le sol, dans la robinetterie, etc. Pour justifier le retour seulement en partie ou l’absence de remboursement de la caution, il faudra passer par un état des lieux. Celui-ci devra se faire en présence d’un expert, des témoins et bien évidemment du propriétaire et du locataire.