Comment lutter contre les remontées capillaires ?

Les remontées capillaires que l’on appelle aussi humidité ascensionnelle, est en fait tout simplement la présence d’humidités sur et dans les murs, et peuvent endommager la maison. L’humidité remonte depuis le sol et s’introduit dans les matériaux à pores ouverts de la maçonnerie. Cela entraîne l’insalubrité et le délabrement de la maison. Rassurez-vous, il existe des moyens pour lutter contre les remontées capillaires.

L’installation d’une barrière étanche

La barrière étanche est un bon moyen pour stopper les remontées capillaires en créant une coupure dans les capillarités sur toute la surface au sol du mur. Cela peut se faire de manière mécanique ou chimique. Pour la première option, il faut insérer une feuille dans une saignée sur toute la largeur et l’épaisseur du mur. Elle est soit en bitume armée soit en polyéthylène soit en acier inoxydable. Mais il est aussi possible de remplir la saignée par du mortier hydrofuge. Pour la seconde option, il faut faire une série de forages afin de permettre l’injection d’un produit hydrophobe.

Ces interventions sont réalisées par un professionnel, car les injections et les perforations sont des travaux délicats et dangereux surtout s’il y a des produits chimiques. S’il s’agit d’un mur porteur, l’insertion de ces substance peuvent modifier la structure du mur et la gestion des charges, entraînant des risques pour le maintient du toit ou des étages supérieurs. Un spécialiste sera en capacité d’étudier l’impact sur la structure avant l’injection de la barrière étanche.

Ces produits peuvent être parfois hautement toxique. Il est essentiel de disposer d’un équipement de protection suffisant pour réaliser cette opération en toute sécurité. Là encore, solliciter un professionnel permet d’éviter toute prise de risque inutile dans la résolution de problèmes de remontées capillaires.

L’assèchement des murs

Pour combattre les remontées capillaires, on procède par l’assèchement des murs de 2 manières : électroosmotique ou électronique.

  • La première méthode consiste à repousser l’humidité vers le sol par des champs électriques. Une injection d’un produit hydrophobe peut se faire afin de boucher les capillaires.
  • Pour la deuxième méthode, on a recours à un déphaseur de fréquence pour créer un effet miroir en neutralisant naturellement les champs électromagnétiques telluriques. Cela va intervertir le phénomène des remontées capillaire, l’eau redescend donc vers le sol. C’est une solution efficace qui ne nécessite pas de travaux et qui traite les murs ainsi que les sols de toute la maison. L’assèchement des murs est fait par un professionnel.

Les moyens de prévention

Pour prévenir les remontées capillaires, il faut imperméabiliser les fondations contre l’humidité avec un revêtement imperméable dépendamment de la nature du sol et du taux d’humidité, de la configuration de la maison et du type de maçonnerie. On peut aussi faire un drainage périphérique pour faire sortir l’eau dans le sol vers un exutoire. Au cas où le drainage n’est pas possible, on effectue le cuvelage en réalisant un caisson étanche intérieur ou extérieur à base de revêtements plastiques, de mortiers, de résine ou d’enduits hydrofuges.