L’utilisation des échafaudages pour les travaux

Tout cet amas d’aluminium qui encombre les trottoirs pour longer les parois de certains bâtiments; nombreux sont ceux à s’être demandés à quels usages exacts il s’attribuait.

Un échafaudage n’est pas qu’un moyen de travailler plus en hauteur. Il s’agit d’un plan de travail à part qui, alors, convient spécifiquement au cadre de travaux en extérieur.

Mais, du fait des risques qui lui incombent, l’utilisation de l’échafaudage répond à des conditions bien particulières.

La définition d’un échafaudage et de son rôle pour les travaux

Des travaux, notamment ceux concernant la réfection d’un bâtiment, ne permettront pas de mettre en place des plans de travail fiables et permanents à utiliser dès que le besoin se profilerait. En effet, cela serait à la fois trop coûteux et surtout, trop encombrant.

Aussi, dès lors où il est question de travailler sur l’extérieur d’un bâtiment de plusieurs étages; la question d’un plan de travail temporaire s’impose. Si un échafaudage n’est certes pas la solution optimale en matière de sécurité dans le cadre de travaux, il est cependant le plan de travail temporaire le plus pratique et rapide à monter qui soit.

Sa stabilité, sa charge et ses nombreux matériaux destinés à la sécurité en font un plan de travail particulièrement estimé des travailleurs du BTP comme par exemple pour réhabilité des joints de façade. Cependant, il n’est pas donné à n’importe qui d’y travailler.

Comment et dans quelles conditions pratiquer des travaux sur un échafaudage ?

En premier lieu, l’accès à un échafaudage, au regard de la loi, suppose préalablement l’accès à une formation. Cet enseignement doit alors être dispensée dans le cadre de la formation à la sécurité sur le lieu de travail dans le milieu du BTP. Seuls des salariés formés à l’utilisation d’un échafaudage sont habilités à arpenter ces derniers. Il en va en effet de leur sécurité ainsi que de ceux évoluant aux alentours, à commencer par les piétons.

Pour des raisons de sécurité toujours, un échafaudage, qu’il soit en bois, en aluminium ou conçu à partir d’autres matériaux, se devra nécessairement de bénéficier d’une autorisation avant d’être monté. Celle-ci, alors, pourra vous être administrée par la commune où se trouvera le bâtiment concerné par les travaux.

La question des normes de sécurité relatives au travail sur échafaudage

Conformément à la réglementation incombant à la sécurité sur le milieu de travail; le fait de pratiquer des travaux sur un échafaudage impliquera le respect de nombreuses normes. Des normes qui, alors, ont été pensées de sorte à protéger les utilisateurs d’échafaudages.

Ceux-ci, en premier lieu, devront être habillés de vêtements de protection. Gants et chaussures de sécurité seront des éléments incontournables pour travailler sereinement dans un pareil environnement. Le port du casque pourrait ne pas être superflu, même si celui-ci n’est pas tenu pour obligatoire. Un harnais de sécurité pourra aussi être envisagé afin d’éviter les chutes.

En plus des équipements de protection individuels (EPI), travailler sur un échafaudage implique de respecter la charge maximale autorisée. Faute de quoi, la stabilité de l’édifice pourrait être compromise, mettant potentiellement chaque travailleur sur place en danger.

Enfin, de nombreux accidents auraient pu être évités en déplaçant l’échafaudage; plutôt qu’en se penchant pour atteindre des recoins trop lointains. Les échafaudages mobiles permettent ainsi de relocaliser le plan de travail de sorte à mieux s’adapter à une nouvelle zone où pratiquer les travaux.

Bien qu’un échafaudage soit éminemment pratique, son utilisation, néanmoins, requiert une attention toute particulière au moment de l’arpenter. Il en va de sa sécurité et de celle de toute personne à proximité.