Le tournage sur bois et la sculpture, frères jumeaux ?

La sculpture, tout comme le tournage sur bois, est un art qui se pratique depuis plusieurs siècles. Le premier consiste à utiliser ses ciseaux à bois manuellement, sans outillage extérieur. Il permet de sculpter toutes sortes de formes décoratives dont les seules limites sont votre imagination.

Le tournage sur bois quant à lui, nécessite bien sûr l’usage un tour à bois. C’est une discipline à la fois plus limitée et qui offre plus de possibilités. Son principal atout est bien sûr qu’il permet d’obtenir des pièces d’une régularité avec un bois très lisse, puisque la vitesse du tour à bois permet un véritable usinage de la pièce de bois.

Combien ça coûte ?

La sculpture a aussi l’avantage de nécessiter moins d’outils pour démarrer : en fait, une simple gouge ou un petit couteau à bois suffit. Pour une dizaine d’euros, et à condition de trouver une belle branche, vous pouvez déjà commencer à sculpter des petites choses en bois.

Un tour à bois d’établi d’entrée de gamme coûte autour de 150 euros et le prix peut monter jusqu’à 400 ou 500 euros pour un bon tour d’établi, et jusqu’à plusieurs milliers pour un bon tour d’atelier. Il faut également compter les outils indispensables, le touret pour garder vos outils en bon état, et éventuellement d’autres accessoires utiles comme un mandrin.

Choisir la sculpture ou le tournage ?

Les deux disciplines, bien qu’apparentées, permettent de faire des choses biens différentes. Le tournage ne permet pas de faire ce que l’on peut faire en sculpture et vice-versa.

En sculpture sur bois, il est possible de faire des petites choses aussi bien que des grandes. La différence est que le travail semblera plus artisanal et moins régulier. Il aura un aspect qui paraîtra plus rustique. C’est vraiment une question de préférences esthétiques. La sculpture permettra de faire toute sorte de forme irrégulière.

Le tournage sur bois en revanche sera parfait pour le travail très régulier d’objet circulaire. Cela peut sembler limité mais il existe une infinité d’objets utiles ou de décoration pouvant être tournés. Pensez aux assiettes, bols, stylos, cuillères à miel ou encore à certains instruments de musique à vent.

Quid de la sécurité ?

Le tournage est lui plus demandeur et nécessite un minimum de formation. Il demande de respecter des règles de sécurité (comme pour tout usage d’une machine électrique) et requiert de savoir utiliser les outils face à un tour à bois qui peut tourner à plusieurs milliers de tours/minute.

Ici, la sculpture tire encore son épingle du jeu : il y peu de risques au niveau de la sécurité, si ce n’est de se couper le doigt en cas d’inattention ou de se taper sur la main sur vous sculpter de grosses pièces…

Où apprendre la sculpture ou le tournage ?

Vous avez une préférence et vous avez envie de vous former ? Il existe de nombreux stages en France ou ailleurs pour découvrir les métiers du bois ou se perfectionner. Une petite recherche sur internet vous permettra de trouver facilement des artisans d’art proposant ce type de stage, dans de nombreuses régions françaises. Pour une véritable formation professionnelle, il faudra se tourner vers des écoles comme le centre de formations Escoulen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *