Faire construire sa maison: pensez à l’isolation des combles

Ce volume intérieur sous la toiture doit être calfeutré avec les matériaux adéquats. Faute de quoi, l’air chauffé de la maison risque de fuir par le toit et d’entraîner des factures de consommation d’énergie très coûteuses. Les combles, qu’ils soient perdus ou bien aménageables, sont d’ailleurs plus simples à isoler que les murs et même le sol.

Les matériaux les plus courants pour isoler ses combles

Traditionnelle, la laine de verre

Très utilisée par le passé, la laine de verre est toujours d’actualité. Abordable et efficace, cette laine minérale issue de la silice est également légère et incombustible. Cet isolant n’entraîne pas de risque sanitaire mais des précautions particulières s’imposent lors de sa pose : port de gants et d’un masque. L’isolation thermique fournie par la laine de verre se situe entre 0,03 et 0,04 W/m.K. Elle convient aux toits en pente, aux plafonds ainsi qu’aux murs, pour des combles vides ou habitables.

Écologique, la fibre de bois

Elle se présente sous la forme de panneaux durs qui ont de très bonnes qualités isolantes. Leur coefficient de conduction thermique oscille entre 0,037 et 0,049 W/m.K. Ces panneaux en fibre de bois, à épaisseur égale, sont aussi efficients que la laine de verre durant l’hiver. Pour la saison estivale, l’épaisseur des panneaux compilés doit idéalement atteindre 19 cm. Ce matériau isolant a une bonne longévité et contribue en outre à maintenir une hygrométrie saine dans les combles.

Le polystyrène, une matière plastique !

Issues de la polymérisation du styrène, ces plaques souples sont garnies d’une épaisseur de plâtre. Ce côté ignifugé protège l’habitation en cas d’incendie sous les combles ! Le polystyrène est parfait pour les surfaces régulières comme celles des combles. Sa capacité de conduction thermique est appréciable : de 0,029 à 0,038 W/m.K. Une ou deux épaisseurs de polystyrène expansé pourront isoler des combles perdus sans trop dépenser d’argent. Il faut les poser sur le sol des combles et entre les solives. Très léger, le polystyrène ne pèse que 30 kg au m3.

Le liège, naturel et isolant

Ce matériau léger et imperméable est issu de la partie externe de l’écorce du chêne-liège, un arbre méditerranéen. Sous forme de plaques isolantes, le liège maintient une bonne température intérieure grâce à un bon taux de conductivité : entre 0,032 et 0,042 W/m.K. Sa structure est composée de millions d’alvéoles emplies d’air et vous garantit un excellent déphasage thermique. Cette densité particulière permet de limiter aussi les transferts de chaleur dus au soleil. Le liège est donc un très bon isolant pendant la saison estivale.

Quel que soit votre matériau de prédilection, vérifiez son adéquation avec vos propres combles en sollicitant les conseils d’un professionnel. En outre, sachez que le label de l’ACERMI (Association pour la Certification des Matériaux Isolants) délivré à ces produits est un gage de qualité.