Copropriété : comment bien choisir son syndic ?

Le syndic est le représentant légal du syndicat de copropriété, ses missions sont énoncées clairement à l’article 18 de la loi. Généralement le syndic est tenu de la gestion financière et administrative de la copropriété ainsi que du respect de l’exécution des décisions de l’assemblée générale. L’ensemble des copropriétaires forme de fait le syndicat de copropriété qui a pour mission : Veiller à l’administration  de l’immeuble.

Lorsqu’une copropriété se met en recherche d’un nouveau syndic, les outils mis à la disposition des copropriétaires sont limités : annuaire de syndics, sites web, bouche à oreille dont on connaît les limites. Le critère le plus important est la disponibilité de votre gestionnaire.

Le syndic de propriété est souvent méconnu, et dans le cas où il est connu, difficile à choisir.Le classement des meilleurs syndics de copropriété ainsi que ces informations ci-dessous livrent quelques astuces pour faire le bon choix.

Missions des syndics:

-Convoquer et tenir les assemblées Générales,

– Tenir la comptabilité,

-Effectuer régulièrement sur place des visites de contrôle,

-Procéder au recouvrement des charges,

 -Tenir à jour les documents administratifs.

-Procéder aux appels de fonds,

-Sélectionner et vous proposer les contrats d’assurances,

-Faire procéder et contrôler à l’entretien des parties communes,

-Le syndic doit aussi tenir à jour le carnet d’entretien, qui fait état des travaux d’entretien et de maintenance réalisés au sein de l’immeuble

 Types de syndic de copropriété:

Un syndic ou un gestionnaire doit savoir gérer tous types de copropriétés, simples ou complexes. Ceci étant, si vous faites partie d’une copropriété importante, il est préférable qu’il ait l’expérience de ce type d’immeuble. Voici les types de syndics de copropriété varient. Il existe :

Le professionnel: c’est celui qui a suivi son cursus jusqu’à ce qu’il obtienne tous les diplômes pour exercer ses fonctions. Sa mission principale est la satisfaction du client. Dans la majeure partie des cas, il est un employé dans une agence.

Le bénévole: Bien que bénévole, le recours à ce type de syndic n’est évidemment pas sans frais pour les copropriétaires. Il peut s’agir de l’un des copropriétaires. Il convient ici de réaliser un suivi plus rigoureux.  

 En ligne: ce sont des professionnels ou des agences  qui existent en ligne. Ces entreprises en ligne proposent les mêmes services que les autres, mais exploitent le champ virtuel pour se faire connaitre et régler la plupart de leurs courses. Les termes du contrat se négocient parfois en ligne. Les clients sont contactés par la suite pour finalisation du projet.

Les critères de choix d’un syndic :

Professionnel ou bénévole, le syndic de copropriété est désigné en assemblée générale. Sa principale mission est d’administrer l’immeuble, dans le respect des décisions prises en assemblée générale. Représentant légal du syndicat des copropriétaires, il est en charge de la gestion administrative, financière et comptable  de la copropriété. Il veille aussi à la bonne conservation du bâtiment et fait exécuter les travaux nécessaires.

Les droits et les obligations des copropriétaires:

Voici quelques qualités qui semblent indispensable à un bon syndic de copropriété :

– Réactivité.

-Gestion des impayés.

-Une bonne relation avec le conseil syndical.

-La Gestion courante.

-Transparence financière.

-Gestion des travaux et des sinistres.

 La présélection :

Vous êtes bien décidé à changer de syndic. Plutôt que de contacter au hasard quelques professionnels dénichés au hasard de l’annuaire, il existe une autre méthode de recherche : le classement des meilleurs syndics de copropriété à travers lequel on pourra choisir un syndic à la hauteur de nos espérances.

 À noter : N’oubliez pas que l’un des rôles essentiels du syndic consiste à faire respecter les règles propres à chaque copropriété, et d’intervenir lorsque l’un des occupants ne les respecte pas.