Comment construire une dépendance dans son jardin ?

Studio à part, dépendance pour touristes, bureau isolé ou encore abri de jardin, il existe de multiples façons d’agrandir sa surface habitable.

Avant de se lancer dans un projet d’une telle envergure, il convient d’appréhender les démarches et autorisations nécessaires à l’aménagement de cette toute nouvelle dépendance. Voici les tenants et aboutissants, étape par étape, pour votre projet.

Évaluer correctement les prérequis

Toute construction n’est évidemment pas à prendre à la légère. En fonction de votre budget et du style voulu, vous pouvez choisir entre deux types de dépendances. La dépendance maçonnée, comme votre habitation principale, ou la dépendance en ossature bois.

Il faut également bien penser à la possibilité de raccorder votre future dépendance en électricité, mais aussi en eau si besoin est. À titre d’exemple, le prix d’une dépendance de jardin peut coûter entre 150 et 700€/m2 en fonction du matériel choisi.

Construire une dépendance, c’est aussi sacrifier une partie de son terrain pour ajouter une pièce qui ne sera pas accolée à votre maison.

En effet, une dépendance est idéale pour une chambre supplémentaire ou un studio et ne constitue en aucun cas un agrandissement d’une pièce existante comme la cuisine ou le salon.

Examiner le Plan Local d’Urbanisme de sa ville

Chaque ville définit régulièrement un ensemble de normes architecturales dans ce que l’on appelle le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ainsi, chaque ville régit ses propres règles sur les zones constructibles de sa commune, les matériaux à utiliser ou encore les distances à respecter.

Dans le cas d’une dépendance, le règlement PLU indiquera les normes au sol et les surfaces d’implantation à respecter. Il est très important de vérifier le Plan Local d’Urbanisme de sa ville au préalable, au risque de se voir refuser la construction de sa future dépendance.

Évaluer son projet

Avant d’entamer toute démarche inhérente à une construction ou réhabilitation, une demande écrite doit être adressée à la mairie de votre commune. Comme les documents fournis diffèrent en fonction de la surface de la dépendance, il convient de bien mesurer son projet. En effet, pour les petites surfaces entre 5 et 20m2 une déclaration préalable de travaux suffit. Au-delà, la construction doit faire l’objet d’un permis de construire.

En revanche, elle doit être réalisée avec un architecte si elle dépasse 150m2 au risque de se voir refuser le permis de construire. Enfin, il convient également de s’informer sur l’augmentation de l’impôt (taxe foncière) que cette nouvelle construction peut engendrer.

Déposer son dossier en mairie

Les formulaires de permis de construire ou de déclaration préalable de travaux sont téléchargeables sur le site de l’administration française compétente. Une fois rempli, le formulaire se dépose contre récépissé ou envoi par lettre recommandé avec accusé de réception à la mairie de votre commune.

Si le projet d’aménagement est validé, la mairie envoie un arrêt municipal par mail ou en recommandé avec accusé de réception dans les 2 à 4 mois suivant la nature et la localisation du projet.

Si le projet est refusé, il est possible de demander un recours sous deux mois auprès de votre mairie. Les éventuels opposants au projet disposent de ce même délai pour exposer leurs arguments en défaveur de la dite construction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *