Comment faire disparaître l’humidité dans une véranda

Pourquoi les vérandas sont-elles humides ?

Les vérandas sont souvent victimes de problèmes d’humidité : moins bien ventilées que les autres pièces, elles sont aussi sujettes à condensation sur les vitres (buée), notamment lorsqu’une cuisine est à proximité, et que les écarts de température entre intérieur est extérieur sont importants (en hiver, avec le chauffage).

Le souci, c’est que la condensation et l’humidité peuvent provoquer l’apparition de moisissures. Souvent situées dans des endroits difficilement accessibles, ces moisissures auront tout loisir de se développer pendant la saison humide et de détériorer les joints de la véranda.

En outre, une humidité excessive peut provoquer des problèmes de santé, aggraver l’asthme, et créer un sentiment permanent de froid dans la pièce, qui contraint à pousser le chauffage et donc augmenter la facture. Respirer un air sain est des choses fondamentales que l’on doit faire pour préserver sa santé !

L’humidité n’est agréable ni en hiver ni en été : même si on cherche à rafraîchir les pièces en été, l’humidité crée un sentiment de gêne respiratoire très désagréable.

Comprendre la source de l’humidité pour mieux lutter

Il faut d’abord comprendre la cause de cette humidité. Si elle est ponctuelle, liée uniquement, à un écart de température, elle n’est pas très grave car elle disparaît d’elle-même (sauf si l’écart est très fréquent). Si elle est chronique, les choses sont plus graves, car elle ne sera traitée que par des travaux d’isolation : c’est en général le signe que quelque chose cloche dans la conception de la véranda… ou dans l’isolation thermique des murs, du sol, du toit…

Des grilles d’aération pourront aider à évacuer l’excès d’humidité, cependant, gardez à l’esprit que le nombre de baies vitrées et la différence de température auront toujours tendance à provoquer de la condensation… c’est un phénomène physique naturel, et on ne lutte pas contre les forces de la nature !

On peut aussi s’attaquer aux symptômes et essayer de retirer l’humidité présente dans la véranda grâce à un déshumidificateur, un appareil qui va absorber l’humidité de la pièce.

Quel déshumidificateur choisir ?

Un déshumidificateur à dessication, passif, composé de petits granulés absorbeurs d’humidité, ne sera probablement pas suffisant pour une véranda. C’est bien pour une boîte à chaussures ou un placard, mais totalement adapté pour un volume aussi important !

Un déshumidificateur électrique, à absorption ou condensation, peut être nécessaire. Question budget, les premiers modèles démarrent autour de 100 euros.

Si vous craignez une trop grande consommation, pas de panique : les déshumidificateurs modernes fonctionnent sur hygrostat. À la manière d’un chauffage sur thermostat, le déshumidificateur absorbeur d’humidité ne se déclenchera que si un certain seuil d’humidité est dépassé.

Les déshumidificateurs peuvent aussi être combinés : ils ont alors une fonction chauffage et se font plus discrets, car plus utiles, dans la pièce.

Le déshumidificateur est-il bruyant ?

Ici encore, tout est affaire de qualité. Si, pour un déshumidificateur de cave, le nombre de décibels ne sera pas forcément un critère majeur de choix, il convient de sélectionner un déshumidificateur électrique silencieux pour une pièce à vivre telle qu’une véranda. Légèrement plus chers que les modèles d’entrée de gamme, mais totalement justifié au vu du confort apporté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *