Comment construire un abri de jardin en bois ?

Qui n’a jamais rêvé de vivre dans une cabane sans quitter son cher chez-soi ? Plus besoin de parcourir des kilomètres pour vivre ce rêve à sa manière. Les abris de jardin offrent aujourd’hui l’occasion de profiter d’une pièce supplémentaire tout au fond du jardin. Allant de l’abri utilitaire pour rangement à l’armoire de balcon, jusqu’à la maisonnette à terrasse ou à serre, les abris de jardin allient esthétique et pratique pour faire plaisir aux amoureux de la sieste et du travail en plein air. Dans un précédent article, nous avons parlé des solutions pour agrandir visuellement un jardin. Aujourd’hui, découvrez comment aménager un abri de jardin en bois pour agrémenter votre espace vert.

Construction d’un abri de jardin : quelles démarches prévoir ?

Aménager un abri de jardin doit respecter une réglementation stricte, d’autant plus que les travaux ne sont pas autorisés dans tous les emplacements géographiques. Des démarches administratives seront nécessaires suivant la surface, la hauteur et l’emplacement du futur abri de jardin. Ainsi, avant de construire la cabane, il est parfois obligatoire de demander un permis de construire et de déposer une déclaration préalable des travaux.

Avant tout, il est important de calculer la surface prévue pour l’installation de l’abri de jardin. Chaque ville étant régie par son propre code d’urbanisme. Il est primordial de se renseigner à la mairie afin de connaître toutes les démarches obligatoires et pour s’assurer que le terrain concerné n’est pas régi par une réglementation particulière.

Le décret du 1er mars 2012 a apporté quelques modifications aux vocabulaires en matière de construction. Par exemple, il fait la distinction entre la surface au sol et la surface du plancher qui équivaut, quant à elle, à l’ensemble des surfaces couvertes par les murs, avec un plafond d’une hauteur de plus de 1,80 m de haut. On ne prend pas en compte l’épaisseur des murs. En revanche, l’emprise au sol concerne la surface totale que l’abri de jardin occupera. Là, on tient compte de l’épaisseur externe des murs, les gouttières et tous les composants qui n’entrent pas dans le cadre de l’abri de jardin. Si l’emprise au sol de l’abri ne dépasse pas les 5 m2, pour une hauteur qui ne dépasse pas les 12 m, il n’y a pas de démarches particulières à suivre.

Toutefois, au-delà de ces seuils, il est nécessaire d’effectuer certaines démarches, comme le dépôt d’une demande préalable de travaux. Cette formalité est nécessaire pour un projet dont l’emprise au sol varie de 5 à 20 m2. Mais pour une construction dépassant les 20 m2 et attenant à votre habitation, vous devez obligatoirement demander un permis de construire.

Pourquoi construire un abri de jardin en bois ?

L’abri de jardin en bois offre plusieurs avantages. Déjà, le bois est un matériau noble, chaleureux et renouvelable. Pouvant revêtir plusieurs coloris, le bois est durable et constitue un excellent isolant thermique. C’est-à-dire à la fois contre le froid et le chaud. Contrairement à certains matériaux comme le verre ou l’aluminium. Le bois offre l’avantage d’être personnalisable. Il est tout à fait possible de construire un abri de jardin sur mesure en utilisant ce matériau.

Quelle essence de bois choisir ?

Le choix de l’essence de bois se fait en fonction de sa densité : les bois sont catégorisés de la densité légère à la plus lourde, jusqu’à 12% d’humidité. C’est cette classification qui détermine le niveau de résistance du matériau. Cependant, les caractéristiques de chaque essence dépendent surtout des traitements effectués et de la présence ou non de l’aubier. Il faut savoir que ce sont les bois exotiques sont les plus résistants et donc les plus recommandés pour les travaux de construction.

Actuellement, les constructeurs privilégient trois essences de bois pour construire un abri de jardin. Le pin est celui qui séduit le plus de particuliers grâce à sa grande perméabilité qui permet de percer sans difficulté, ainsi qu’à sa forte capacité isolante. Toutefois, le pin doit être traité préalablement contre les champignons, les moisissures et les insectes. En deuxième rang du podium se trouve l’épicéa, qui possède l’avantage d’être facile à travailler. Moins poreux que les autres essences, il résiste à l’humidité et bénéficie d’une longévité accrue. Enfin, en dernière place se trouve le pin d’Oregon, une essence haut de gamme que l’on privilégie pour sa très grande résistance à la moisissure.

Les étapes pour construire son abri de jardin en bois

Comme tout projet de construction, l’aménagement d’un abri de jardin nécessite quelques étapes allant de la préparation du terrain jusqu’au montage du cabanon.

La préparation du terrain

Avant toute chose, il est nécessaire de couler une dalle de béton sur laquelle reposera l’abri de jardin. Pour ce faire :

  • décaisser le terrain afin qu’il puisse accueillir la chape de béton ;
  • effectuer ensuite le coffrage sur le pourtour du futur abri de jardin ;
  • couler le béton de manière uniforme et en respectant le temps de séchage ;
  • installer le sol du cabanon de jardin à l’aide de solives, à la manière du montage d’une terrasse en bois.

Il n’est pas toujours nécessaire de couler une dalle de béton, sauf dans le cas d’un grand cabanon de jardin. Si le terrain est drainant, il est préférable d’ajouter un feutre géotextile pour éviter la pousse de mauvaises herbes.

Le montage des murs

Une fois les fondations correctement posées, on peut ensuite enchaîner par le montage des murs :

  • monter les quatre murs en bois, en respectant le processus de montage en fonction de l’essence choisie ;
  • prévoir l’emplacement des différentes ouvertures (porte d’entrée, fenêtre…). Pour plus de détails sur la construction, nous vous recommandons la lecture de cet article.

La pose de la toiture

On attaque ensuite par la dernière étape, la mise en place de la toiture de l’abri de jardin. SI les toitures en pente classique ont été toujours la référence, elles sont en train d’être supplantées par les toitures plates.

  • Poser la toiture sur l’abri de jardin en procédant petit à petit avec les voliges ;
  • dans le cas d’une toiture plate, s’assurer que la toiture ait une légère pente pour assurer l’écoulement des eaux ;
  • poser le feutre bitumé pour assurer l’évacuation des eaux avant de poser les planches de rive.

Construction d’abri de jardin : et si vous demandiez un devis ?

La construction d’un abri de jardin est certes à la portée de tous les bricoleurs, mais il s’avère parfois nécessaire de faire appel à un professionnel. En effet, la mise en place d’un cabanon demande toute une panoplie de connaissances et de compétences. N’hésitez pas à demander différents devis pour comparer les tarifs des professionnels et faire jouer la concurrence. Vous devez également prêter une attention particulière au choix du matériau, en fonction de vos préférences et du rendu souhaité.