Travaux de maçonnerie : comment bien monter un mur en parpaings ?

Le parpaing est un excellent élément pour bâtir une maison. Il peut également servir pour construire une clôture. En effet, il s’agit d’un matériaucompact et esthétique. Cependant, il est important de savoir faire son montage. Référez-vous à cet article.

Bien choisir votre parpaing

Les parpaings se déclinent en plusieurs genres.Chaque type est à choisir en fonction de l’usage destiné. Si vous envisagez de créer un mûr, le modèle 50 x 20 x 20 semble le plus approprié. En plus des parpaings classiques, il vous faudra également des parpaings d’angles. Ils sont indispensables à la création des angles dans les murs. Vous aurez également besoin des parpaings pleins afin d’obtenir des fondations plus compacts.Le budget nécessaire dépend de l’étendue de la surface à couvrir. Pour vous donner une petite idée, estimez vos dépenses en comptant 10 parpaings par mètre au carré. Multipliez ensuite le résultat par la taille de la structure à bâtir. Vous pouvez à tout moment demander des conseils auprès de votre maçon.

Les étapes à suivre pour assurer le montage

Préparer les fondations

Toute construction débute par la préparation des fondations. Ce sont les bases de la structure. Elles garantissent leur stabilité.

Adaptez les dimensions et la densité en fonction des conditions météorologiques de votre région. Considérez également votre type de sol.

La largeur des fondations doit être, au minimum, le double de celle des murs.

Créer les fonds de fouille

Avant le coulage du béton et la construction proprement dite, créez tout d’abord les fonds de fouille. Cela peut se faire de deux manières. Soit, vous disposez le gravier et le sable comme un lit à l’intérieur des fondations. Soit, vous utilisez directement du béton. La deuxième option est plus compacte et plus esthétique. Pour ce faire, utilisez du béton maigre composé de 150Kg/m3 de ciment. Un temps de séchage de 24 heures est par contre requis.

Réaliser le coffrage

Également appelée semelle de fondation, cette étape est cruciale. Surtout, si vous avez utilisé du béton maigre dans vos fondations. Elle permet de stabiliser le mur en parpaings.

Monter le mur

La dernière étape consiste à monter le mur. Délimitez l’emplacement à l’aide d’un cordon rattaché à des piquets. Délimitez également la hauteur pour simplifier les travaux.

Collez les pièces de parpaings entre elles à l’aide du mortier. Il assure la solidité de la structure. Pour vous faciliter la tâche, débutez par les angles.

Étalez tout d’abord du mortier sur la première partie du mur et sur le parpaing. Posez chaque bloc de parpaing de manière ordonnée pour avoir un mur bien droit. Appuyez pour que la colle soit bien scellée.

L’épaisseur de la couche de mortier ne doit pas excéder les 3 cm et ne doit pas être inférieure à 2 cm.

Ne remplissez les joints qu’à la fin du montage de l’intégralité du mur.Cela vous évite de perdre du temps. Les joints sont indispensables à l’esthétisme de la structure.

Dans le cas où un bloc de parpaing ne rentre pas à sa place, vous pouvez le couper à l’aide d’un martelet. Ajustez sa taille en fonction de la place disponible.

Durant la réalisation de vos travaux de maçonnerie, prenez des dispositions pour assurervotre sécurité afin d’éviter les accidents. Portez donc des équipements de protection individuelle.

En cas de difficulté, vous pouvez faire appel à un professionnel comme ce maçon dans les Hautes Pyrénées pour s’occuper de tous les travaux.