Comment choisir un expert d’assuré ?

Vous venez de subir les dégâts d’un sinistre (incendie, responsabilité civile, dégâts des eaux, perte d’exploitations, cambriolage, catastrophe naturelle, etc.) et votre compagnie d’assurance fait intervenir un expert d’assurance pour les évaluer. Cependant, vous n’êtes pas satisfait de l’indemnité proposée. Dans ce cas, sachez que vous avez le droit de mandater un expert d’assuré non seulement pour faire valoir vos droits, mais surtout pour faire une estimation juste des pertes engendrée par le sinistre. Voilà pourquoi le choix d’un expert d’assuré n’est pas une chose anodine. Voici quelques critères à prendre en compte !

Bien connaître les compétences de l’expert d’assuré

Premièrement, il faut que l’expert d’assuré soit capable de chiffrer tout type de préjudice, que ce soit matériel ou immatériel. Autrement dit, ce professionnel doit être en mesure d’intervenir dans de nombreux contextes :

  • Vol/cambriolage/vandalisme ;
  • Dégât des eaux ;
  • Incendie/explosion ;
  • Pollution ;
  • Cyclone/Inondation/tremblement de terre/catastrophe naturel ;
  • Bris de machine/Perte d’exploitation ;
  • Responsabilité civile 

Cette liste reste non exhaustive ! Plus les domaines d’intervention d’un expert d’assuré sont nombreux, plus il sera capable de défendre vos intérêts. En effet, ce professionnel doit vous fournir toutes ces informations dès le premier contact. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de lui demander directement pour éviter les mauvaises surprises. Voici un exemple de prestataire qui rassemble tous ces secteurs d’intervention.

Se renseigner sur ses méthodes de travail

Deuxièmement, votre expert d’assuré doit être capable d’analyser le sinistre en question ainsi que votre contrat d’assurance. De plus, il doit pouvoir chiffrer les dommages causés pour évaluer votre indemnisation. En outre, en cas de gros sinistre, l’expert d’assuré doit être capable de prendre des mesures d’urgence.

Par ailleurs, en tant que contre-expert, ce professionnel doit être en mesure de négocier votre dossier auprès de la compagnie d’assurance. Enfin, il doit également vous permettre d’obtenir la meilleure indemnisation possible selon le sinistre et le contrat d’assurance.

Outre ces missions, l’expert d’assuré propose également ses services pour vous aider à rédiger tous les documents administratifs nécessaires à votre dossier. Dans ce cas, il doit jouer le rôle d’un guide pour mieux gérer les sinistres que ce soit lors d’un recours amiable ou d’une expertise judiciaire.

Que vous souhaitiez mandater un cabinet d’expert d’assuré ou un expert indépendant, vous devrez toujours demander des références sinistres qu’il a déjà occupées auparavant. Et si cela ne vous permet pas d’affiner votre choix, vous pouvez également consulter les avis d’autres clients sur les méthodes de travail et sur les expériences de l’expert d’assuré en question.

Être attentif au contenu du contrat d’expert d’assuré

Le contrat de mission de votre expert d’assuré doit obligatoirement comporter la clause suivante : « En cas de proposition de services faite par le cabinet XX sur les lieux du sinistre, donc de démarchage direct, je dispose d’un délai de rétractation de 14 jours à la date de signature du présent contrat, en retournant par lettre recommandée avec accusé de réception ce coupon ».

Si cette clause ne figure pas dans le contrat d’expert d’assuré, il est recommandé de ne pas le signer. En outre, vous devrez également être attentif à la date estimée de la remise de la liste des dommages causés, au montant des honoraires de l’expert ainsi que les postes sur lesquels ils s’appliquent.

Plus vous êtes attentif aux différents points mentionnés dans le contrat d’assuré, plus vous pouvez éviter les mauvaises surprises.

Attention au tarif honoraire alléchant et au tarif très élevé des experts d’assuré

Pour bien choisir un expert d’assuré, vous devrez prendre en compte sa rémunération. Étant donné que ces professionnels ne proposent pas des tarifs fixes, vous devrez être attentif aux propositions faites par ces experts lors de votre comparaison.

En effet, certains experts d’assuré peuvent proposer une rémunération par pourcentage de l’indemnisation qu’ils réussiront à négocier auprès de votre compagnie d’assurance. Dans ce cas, elle doit être comprise entre 5 à 10 % de votre indemnité. Méfiez-vous des tarifs assez bas ou très élevés !

Par contre, il est également possible qu’un expert d’assuré demande une rémunération par forfait. Quoi qu’il en soit, le calcul de ce montant sera toujours effectué sur la base de l’indemnité transactionnelle. Donc, pensez à bien choisir le juste prix afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Dans tous les cas, sachez que vous pouvez toujours mandater un expert dès lors que vous refusez la proposition d’indemnisation de votre compagnie d’assurance. Un dernier point, il est conseillé de choisir tôt votre expert d’assuré pour vous donner les chances d’obtenir gain de cause et donc, d’être couvert au maximum.