Rénovation d’une vieille bâtisse : les différentes étapes

Il existe différentes façons d’avoir sa propre maison. Alors que certains souhaitent acheter un logement neuf, d’autres préfèrent acquérir une vieille batisse et la rénover. Cette dernière option semble être une solution économique. Toutefois, il faudra réaliser des travaux pour donner du cachet à la bâtisse et améliorer ses performances énergétiques. Voici les étapes essentielles à suivre pour mener à bien un tel projet.

Le changement des serrures pour sécuriser la maison à rénover

Lorsque l’on fait l’acquisition d’un bien ancien, certains aspects du logement doivent être revus comme les portes d’entrée et les fenêtres. Ce sont les accès les plus privilégiés par les cambrioleurs, car ils sont les plus simples à forcer. Dans le cas d’une ancienne maison, il est souvent conseillé de changer les serrures.

Pour ce faire, il est notamment possible de contacter Mickaël Blanc, ou un autre expert-serrurier expérimenté de votre choix. Une fois sur place, l’expert-serrurier se charge d’examiner les serrures des portes ainsi que les verrous des fenêtres. Selon l’état et le niveau de sécurité des serrures, il proposera au client de les réparer ou de les remplacer.

S’il faut changer les serrures, il aidera le propriétaire à choisir de nouvelles serrures plus performantes en tenant compte de ses besoins, des caractéristiques de sa maison et de son budget. Après cela, il va procéder à l’installation des nouvelles serrures en respectant les réglementations en vigueur.

La rénovation de l’électricité, le chauffage et la plomberie

Rénover les réseaux d’électricité et d’eau est une tâche obligatoire quand on achète un logement ancien. Si le nouveau propriétaire envisage de modifier la disposition de ses équipements sanitaires, il devra aussi prévoir la rénovation et la modification de la plomberie.

rénover vieille bâtisse

Pour mettre les installations aux normes, l’idéal est d’opter pour une rénovation complète. Dans le cas où les systèmes de chauffage et d’eau chaude sanitaire seraient moins adaptés ou qu’ils consommeraient trop d’énergie, le propriétaire peut simplement les remplacer. D’autre part, il peut également être nécessaire de réaliser des travaux sur le système d’assainissement du logement pour améliorer son efficacité.

La rénovation du toit, de la façade et les travaux d’isolation

Les vieilles maisons ont tendance à consommer beaucoup d’énergie. Il faudra donc réaliser des travaux d’isolation pour améliorer ses performances énergétiques. Cela contribuera aussi à optimiser le confort thermique à l’intérieur tout en diminuant les factures d’énergie. À cette étape, divers travaux essentiels sont envisagés :

  • isolation du toit et des combles,
  • ravalement de la façade,
  • isolation des murs extérieurs,
  • rénovation de la charpente,
  • réfection de la couverture, etc.

Lors de l’isolation du toit, le propriétaire a la possibilité d’aménager les combles. Il pourra se servir de la surface pour créer des pièces supplémentaires comme une chambre d’amis ou une salle de jeux par exemple. Il devra toutefois confier la réalisation du projet à des professionnels qualifiés pour s’assurer que les travaux sont effectués dans les règles de l’art.

Cela implique l’obtention des autorisations indispensables (comme le permis de construire pour les gros travaux), le respect des normes en vigueur, la réalisation des différentes démarches administratives…

Le réagencement des espaces

Lors de la rénovation d’un logement ancien, le propriétaire peut penser au réagencement de l’espace intérieur en tenant compte de l’existant. Dans ce cadre, il peut choisir d’installer de nouvelles cloisons afin de délimiter des espaces qui serviront à d’autres usages comme : un dressing, une suite parentale, etc. Il peut également créer des évacuations indispensables à des aménagements futurs.

La rénovation des sols et des murs

En premier lieu, il faut retoucher les peintures des murs et des plafonds de la maison. Ensuite, on peut procéder à la rénovation des sols. Si le revêtement de sol a besoin d’un ragréage, la rénovation des murs et plafonds du logement passera au second plan. Cela permettra de réduire les risques de projections.

Concernant les éléments contribuant au charme du logement (cheminées anciennes, carreaux de ciment, parquets, etc.), on peut les préserver et les rénover en fonction de leur état. De cette façon, on pourra préserver l’authenticité du bien. Le choix des revêtements de sol se fera en tenant compte de l’utilisation des pièces concernées et des goûts du propriétaire. Ce dernier peut solliciter un expert pour le conseiller et l’accompagner afin de faire les bons choix.

>>>>> Cet article peut vous intéresser : Rénovation d’appartement : comment garder le charme de l’ancien ?