Quelques astuces pour réussir une rénovation de toiture

La toiture est l’un des éléments les plus importants d’une maison. Elle protège de tous les aléas climatiques comme la pluie, la neige et les fortes chaleurs. Alors  quand il s’abîme, il est vital de la faire réparer dans les plus brefs délais sinon la  sécurité et la salubrité des occupants de la maison pourrait ne plus être assurée.  Si le toit n’a pas subi trop de dégâts, quelques réparations suffisent, mais quand elle est en très mauvais état, une rénovation s’impose. En quoi consistent ces rénovations ? Comment constater les dégâts et qui appeler pour faire les travaux ?

Les principes de la rénovation de toiture 

La rénovation de toiture est constituée par l’ensemble des travaux qui visent à rendre le toit étanche. Quand l’eau s’infiltre à travers le toit, il n’est pas difficile de s’en rendre compte, car on aperçoit des fuites directes ou taches d’humidité sur le plafond. Il faut souligner que, quand les dégâts sur le toit sont minimes, quelques réparations et l’application des traitements anti-mousses ou hydrofuges peuvent suffire à en venir à bout des infiltrations d’eau. Mais quand le toit est en très mauvais état, la réfection s’impose. Elle consiste donc à la pose de nouvelles couvertures, la pose de l’isolation, et au passage la réparation de la charpente.

Afin de ne pas se tromper de diagnostic par rapport aux travaux à faire, il est nécessaire de faire appel à un artisan couvreur.

Il faut constater les dégâts

Il est possible de voir le mauvais état de la toiture par vous-même. En effet, vous pouvez monter directement sur le toit pour constater les défauts les plus visibles comme les tuiles cassées par exemple. Mais pour plus de détails, il faut les yeux experts d’un couvreur.

En effet, avant de proposer un devis, le couvreur procède obligatoirement à l’inspection du toit. Ainsi, il peut constater les problèmes ayant engendré les infiltrations d’eau et l’emplacement de ces derniers. Il pourra ainsi vous expliquer l’étendue des dégâts ainsi que les travaux qui doivent être réalisés afin d’y remédier.

Si la charpente est touchée, il faut le réparer en priorité. En effet, il est inutile, voire non sécuritaire de changer la couverture alors que celle-ci repose sur une charpente endommagée. Si son état ne peut être vu lors de l’inspection du couvreur, il sera néanmoins découvert lors de démontage de l’ancienne couverture.

Faire intervenir un professionnel

Plusieurs couvreurs peuvent proposer leurs services pour effectuer vos travaux. Vous pouvez également trouver sur internet des sites qui proposent des devis gratuits.  Mais il est difficile de distinguer le vrai du faux couvreur seulement en s’appuyant sur des recherches que vous aviez faites derrière vos claviers. D’où l’intérêt de faire venir plusieurs professionnels pour inspecter votre toiture et vous donner un devis détaillé. Concernant la charpente, ce couvreur charpentier qui se trouve en Indre et Loire par exemple peut vous donner un estimatif de prix de sa réfection.

N’hésitez pas à demander des références chantiers aux différents couvreurs que vous rencontrerez afin de connaitre la satisfaction de ces précédents clients par rapport à la qualité de leurs travaux.

Réaliser les travaux accessoires

La rénovation de toiture est l’occasion idéale pour faire des travaux accessoires comme le changement des gouttières ainsi que tous les habillages de planches de rives ou des chiens assis. Vous pouvez opter pour changer le matériau de vos gouttières en cuivre qui est plus résistant que le zinc.  Il faut également changer les écrans sous toitures et la pare-pluie.  Pour pouvoir bénéficier de certains aides financiers offerts par l’État et certains organismes, il faut faire les travaux d’amélioration de la performance énergétique de vos toits. Ainsi vous allez refaire l’isolation de votre toiture.  Il serait aussi pensable de faire poser des panneaux photovoltaïques sur votre toiture afin de gagner en autonomie énergétique. Mais afin de respecter la règlementation en vigueur dans votre localité, vous devez vous renseigner auprès de la mairie, et la Direction départementale de l’équipement sur sa faisabilité.