Quel matériau choisir pour les raccords d’évacuation ?

Vous souhaitez comme tout le monde choisir le matériau approprié pour vos tuyauteries, mais vous ne voyez pas encore clair dans les options qui s’offrent à vous ? Pas de panique ! Vous pouvez opter pour le cuivre, le PVC ou encore le PER qui présentent tous des avantages. Mais, avant d’arrêter votre choix, vous devez également savoir les inconvénients de chacun de ces matériaux.

Le cuivre est réputé pour sa fiabilité et sa durabilité

Le cuivre est un matériau dont on se sert en plomberie pour aussi bien la distribution des eaux que pour le chauffage. Cependant, il est de plus en plus rare d’y recourir pour l’évacuation des liquides. Le marché propose deux formes de tuyauterie en cuivre, à savoir le tuyau en cuivre recuit d’une part et le tuyau en cuivre écroui d’autre part. Le premier se présente en tant qu’une couronne malléable dont la longueur peut atteindre 50 m. Il est utilisé pour l’encastrement. Quant au tuyau en cuivre écroui, il se présente en barre rigide d’une longueur maximale de 5 m. On s’en sert en tuyauterie apparente.

Le cuivre présente l’avantage d’être dans le même temps résistant et esthétique. Sa fiabilité est donc son gros atout, et il est en plus tout à fait possible de le recycler. En revanche, il faut engager les services d’un plombier expérimenté pour procéder à l’installation d’un tuyau en cuivre.

Le PVC est un matériau peu couteux

Les tuyaux en PVC existent sous de multiples formes. Pour l’évacuation des eaux de pluie, il est conseillé d’opter pour un tuyau PVC-EP. L’évacuation des produits chimiques et autres liquides agressifs demande quant à elle l’utilisation d’un tuyau PVC-C. Enfin, le tuyau PVC-EU est destiné à l’évacuation des eaux usées. Pour obtenir les meilleurs matériaux pour vos raccords d’évacuation, n’hésitez pas à contacter Nicoll. Spécialisée dans l’injection et l’extrusion, cette entreprise est un des leaders européens des produits en matériaux de synthèse pour le bâtiment et les travaux publics.

Beaucoup recourent au PVC en raison de son cout très abordable. Sans oublier qu’il est très facile à transporter et que son montage est tout aussi aisé. Par contre, le PVC est soumis à une forte dilatation, et c’est une donnée qu’il faudra sérieusement considérer au moment du montage.

Le PER est insensible à la corrosion

Le PER peut être utilisé aussi bien pour le chauffage que pour l’alimentation en eau. Le fait que ce matériau semi-rigide ne s’entarte pas lui confère un gros avantage. Ainsi, les tuyaux en PER sont insensibles à la corrosion. Mais, leur désavantage majeur est leur forte sensibilité à la dilation. Par ailleurs, le PER nécessite un dispositif de raccord particulier et présente une courbe de cintrage réduite.