L’histoire de la Coffee Table de Noguchi

La Coffee Table de Noguchi a été fabriquée aux États-Unis et date du milieu du vingtième siècle. Cette pièce intemporelle trouve sa place aussi bien; dans les décors luxueux que dans les cadres les plus simples. De type moderniste, elle continue d’impressionner et a tôt fait de devenir une pièce de collection.

Cet attribut n’occasionne cependant pas sa rareté; la Coffee Table de Noguchi reste accessible et surtout, abordable. Elle s’arrache comme de petits pains; depuis que sa production quasi-constante a été lancée.

Il faut savoir faire la différence entre une véritable Coffee Table de Noguchi et une copie. Celles-ci semblent même être plus nombreuses que les modèles originaux.

Qui est Isamu Noguchi ?

Isamu Noguchi a vu le jour à Los Angeles, le 17 novembre 1904. D’origine japonaise, il a grandi dans ce pays avant de revenir aux États-Unis avec toute sa famille, à l’âge de 13 ans. Il intègre l’Université de Colombia et s’inscrit pour des études de médecine. Parallèlement, il s’intéresse à la sculpture et prend des cours. Son apprentissage à l’école d’art de Leonardo Da Vinci aboutira à des réalisations en plâtre et en terre cuite qu’il va exposer. L’initiative fut un tel succès que le futur designer va décider d’abandonner ses études de médecine pour se consacrer uniquement à sa passion.

Sa découverte des œuvres de Constantin quelques années plus tard; le conforta dans son choix. Il ouvre après son atelier et pour la conception de ses modèles, s’inspire de la culture de ses parents. En 1940, Isamu Noguchi rencontre Robsjohn-Gibbings. Ce designer anglais avait mis sur pied l’année précédente, la première Coffee Table. Le sculpteur s’en est servi pour créer une variante, dans le but d’illustrer le fameux « How To Make a Table » de l’américain Georges Nelson. Le 30 décembre 1988, Isamu Noguchi s’éteint à New-York.

Le design de la coffee table Noguchi

L’actuelle Coffee Table de Noguchi arbore un design très simple. Son plateau est fait d’un verre d’une épaisseur de 19 millimètres. Auparavant, celui-ci était de 22 millimètres. Le meuble est posé sur deux pieds et conçus dans un bois de même essence. L’un des pieds est disposé perpendiculairement à l’autre. Il faut souligner qu’au fil du temps, la nature du bois utilisé n’a pas été constante. Cette table est passée du noyer au bouleau; puis du cerisier au noyer ébonisé. Les modèles disponibles à présent sont taillés dans du peuplier.

Le verre posé sur la Coffee Table de Noguchi est solide. Il est parfaitement équilibré sur les pieds du meuble, à cause du piètement qui favorise une bonne répartition du poids. Les deux morceaux de bois, quant à eux, sont souvent qualifiés de biomorphiques. Ils donnent l’impression de « s’embrasser » sous la plaque de verre. Chaque détail de la Coffee Table de Noguchi est d’une délicatesse calculée.

Combien coûte une Coffee Table de Noguchi ?

La Coffee Table de Noguchi est une œuvre d’art. Si elle est portée par la maison Herman Miller qui en assure la production, sa commercialisation est faite en Europe que par le fabricant suisse Vitra.

Celle-ci la livre partout dans le monde et la propose en frêne noir, en érable et en noyer. La forme du verre, sa qualité et son épaisseur demeurent les mêmes.

Il n’y a que les essences de bois qui changent; afin que les goûts de chacun puissent être pris en compte. Le site de bricolage Aiga France a fait un tres bon article sur les meilleures façons de rénover un meuble en bois. Nous vous invitons à voir le site aiga-France.fr

Il n’est pas recommandé de se tourner vers les répliques de cette table basse. Nombre d’entre elles sont taillées dans du bois de mauvaise qualité. Le modèle en frêne noir vendu par Vitra vaut 2.150 euros toutes taxes comprises. Les frais de port ne sont pas inclus.

Si vous désirez plutôt un modèle en érable, vous dépenserez la même somme. Par contre, le budget à déployer est un peu plus élevé pour le modèle en noyer, il coûte 3.000 euros.

Comment reconnaître une vraie Coffee Table de Noguchi ?

Une Coffee Table de Noguchi authentique porte trois marques. Si vous ne les retrouvez pas sur un modèle qui vous a été livré, considérez que vous n’en avez reçu qu’une copie.

Les deux premières marques d’authenticité sont encore appelées sceaux d’approbation. Il s’agit d’une part de la signature du sculpteur, Isamu Noguchi. Celle-ci doit être gravée sur le côté le plus long de la plaque en verre, pour les éditions Herman Miller. D’autre part, vous devrez rechercher la signature de Vitra Design. Cette fois-ci, elle est appliquée sur la plaque de verre elle-même. La troisième marque d’authenticité est le médaillon. Il est placé sur la base en bois. Il cache d’ailleurs une autre signature, celle d’Isamu Noguchi.

Laisser un commentaire