Les étapes d’aménagement d’un terrain en pente

Un terrain en pente ne sera jamais un obstacle pour commencer un projet de construction. Presque tout le monde est même obligé de passer par là. Vous êtes surement dans le même cas sinon vous ne serez pas là à lire cet article. Pour vous aider, nous allons vous montrer les différentes étapes à suivre pour réussir un aménagement terrain en pente.

1ère étape pour un aménagement terrain en pente : délimiter la zone à terrasser

Avant toute chose, vous devez savoir sur quelle partie du terrain vous souhaiteriez implanter le bâtiment ou la maison. Même si vous avez les ressources nécessaires, vous n’êtes pas obligé de tout terrasser.

Les travaux d’aménagement terrain en pente s’appliquent uniquement à la surface à bâtir. Quant au reste, vous pouvez le laisser tel quel. Effectivement, la surface restante peut convenir à un jardin en pente. À ce propos, le site https://www.lamaisondelimmobilier.org/ vous propose différentes manières d’y procéder.

Pour la délimitation de la surface à bâtir, tout ce qu’il vous faut c’est d’implanter des piquets en bois reliés entre eux par une corde tendue. Notez que la hauteur et la profondeur des piquets n’ont aucune importance. Ce sera le niveau horizontal qui comptera.

2e étape : déterminer la hauteur du nivellement

C’est l’étape la plus cruciale, car la moindre erreur peut compliquer le reste de vos travaux. Pour que le terrain soit parfaitement plat, vous allez procéder comme suit :

  • Tirez un cordeau entre les piquets opposés. Souvent, le cordeau commence sur la partie supérieure, juste au pied du piquet et rejoint celui à l’opposé à l’horizontale.
  • Vérifiez l’horizontalité du cordeau en utilisant un niveau à bulle.

Si toutefois vous voulez que votre terrain soit légèrement incliné, le niveau à bulle ne vous sera donc pas utile. Vous devez vous référer aux entailles gravées sur les piquets. Dans ce cas, ces derniers devront se trouver exactement à la même profondeur.

3e étape : ameublir la terre

Cette étape consiste à déplacer la terre de la partie supérieure de la surface délimitée vers la partie inférieure. Vous pouvez procéder de différentes manières et chaque méthode se définit en fonction de la surface à niveler.

Pour une petite surface, vous pouvez utiliser une fourche et une pioche. Par contre, si la surface est plus importante, il va vous falloir un outil plus adapté comme une motobineuse ou un motoculteur. C’est très pratique pour soulever la terre jusqu’à 20 à 60 cm de profondeur sans difficulté et sans le moindre effort.

Et au cas où il s’agisse d’une grande surface, une mini-pelleteuse serait indispensable. S’il vous vient à l’esprit de faire parvenir de la terre de l’extérieur, alors il serait inutile d’ameublir votre sol actuel.

4e étape : mise à niveau du sol

Cette étape consiste à répartir la terre sur toute la surface. Généralement, elle part du haut vers le bas. Pour cela, vous aurez besoin d’un râteau et d’une pelle pour la déplacer.

Vous pouvez vous servir d’une longue planche en bois pour ramener la terre. Cette opération se pratique à deux et c’est très facile et rapide. Noter que c’est une étape incontournable, autrement, il n’y aurait pas de la terre à aplanir.

5e étape : tasser et laisser le sol respirer

C’est l’étape finale. Elle consiste à aplanir le sol avec un rouleau pour qu’il prenne une forme plane. Au passage du rouleau, vous allez faire ressortir certains défauts que vous pouvez alors corriger dans l’immédiat. Profitez du moment, car une fois le sol endurci, ce sera plus difficile.

Pour que la terre se tasse, vous allez asperger de l’eau sur la surface au moins 3 à 4 fois dans les 48 heures qui suivent. Évitez de marcher dessus durant cette période ou de poser quelque chose qui pourrait rompre le niveau. Après 48 heures, passez le rouleau à aplanir de nouveau.

L’aménagement terrain en pente est un passage obligatoire si vous avez l’intention de construire un bâtiment ou une maison dessus. De ce fait, vous allez devoir procéder par étape, autrement la construction risque d’en pâtir.