L’énergie verte : une solution pour l’environnement

En complément ou substitut des offres de gaz et d’électricité classiques, les énergies vertes ont le vent en poupe. Plusieurs alternatives douces prennent en effet en compte l’impact sur l’environnement. Ces dernières s’avèrent moins néfastes pour l’environnement que certaines sources d’énergie décriées. L’uranium, pointé du doigt depuis de nombreuses années, est l’une de ces énergies non écologiques. Sans forcément se ruiner, il est possible d’approvisionner son logement en énergie dans le respect de l’environnement.

L’énergie photovoltaïque, une solution pour l’avenir

Parmi les alternatives permettant d’alimenter son logement en électricité figure notamment la solution photovoltaïque. Les panneaux photovoltaïques rencontrent un franc succès depuis plusieurs années du fait de leur relative simplicité d’utilisation. Globalement, il suffit de disposer d’une exposition au soleil (côté sud en France), et de préférence d’un toit personnel afin de poser ces panneaux. Pour les propriétaires de terrains relativement étendus, les panneaux peuvent prendre place ailleurs. Afin d’installer des panneaux photovoltaïques dans sa résidence, une autorisation de la mairie est toutefois nécessaire. Il faut également notifier Enedis de ce projet. Le fournisseur d’énergie peut ainsi superviser les travaux et accompagner le consommateur si ce dernier souhaite proposer sa production personnelle.

Le coût financier de cette installation n’est cependant pas à négliger. Il faudra prévoir de débloquer environ 8000€ pour une installation de base. Toutefois, de nombreuses aides sont à disposition et permettent de couvrir jusqu’à 30% de ce prix. Il existe notamment une prime énergie mise en place depuis la loi POPE de 2005. Par ailleurs, l’énergie solaire est bien entendu intermittente, en fonction de la météo. Cela implique qu’il y aura des jours où l’installation ne produira rien du tout : dans ce cas, le logement, toujours raccordé à un fournisseur d’électricité, verra ce dernier prendre le relais. Il est donc illusoire de penser pouvoir se débarrasser totalement d’un abonnement en électricité.

Néanmoins, ce raccord comporte un effet bénéfique : en cas de surplus de production pendant les beaux jours, il est possible de revendre ce trop-plein. Ce procédé prend la forme d’une obligation d’achat grâce à laquelle le fournisseur d’énergie s’engage à racheter cette surproduction. Sans que cela garantisse de réaliser des bénéfices, cette solution a le mérite de compenser les périodes pendant lesquelles le logement consomme de l’énergie approvisionnée par le fournisseur d’énergie.

De nombreux fournisseurs pour les offres d’électricité verte

Intéressante sur le papier, la procédure visant à convertir son domicile en usine énergétique implique néanmoins un investissement considérable. Il faut non seulement du temps mais aussi de l’argent, du matériel, des contacts ainsi qu’un certain savoir-faire… Tous ces éléments ne prennent d’ailleurs pas en compte le fait qu’il est évidemment impératif de bénéficier d’un logement personnel avec des possibilités d’installation. Compte tenu de toutes ces conditions, grandement restrictives, tous les usagers ne peuvent pas se tourner vers la solution photovoltaïque. Pour les personnes étant malgré tout intéressées par une consommation énergétique davantage responsable, des solutions alternatives au photovoltaïque existent.

Outre se lancer dans l’aménagement de son toit, il est en effet possible de simplement changer de fournisseur d’électricité et de se tourner vers des offres d’électricité verte. Ces fournisseurs ne vont pas transmettre jusque chez vous une électricité garantie 100% renouvelable. Cela nécessite en effet des infrastructures énormes qui n’existent pas encore. En revanche, toute l’électricité que ces producteurs amènent jusqu’au domicile est réinvestie, au même montant, dans des sources énergétiques soutenables. C’est ce qui permet à ces fournisseurs de parler d’une offre 100% verte.

De plus, beaucoup de ces offres permettent un prix courant moins cher que les tarifs en vigueur d’EDF. Ainsi, des producteurs comme Mint Énergie ou Ohm Énergie annoncent un prix hors taxe du kilowatt-heure (kWh) en-dessous des prix classiques : respectivement 17% et 11% en moins par exemple. Par ailleurs, ces offres permettent dans leur majorité de ne pas avoir à payer la mise en place d’installation dédiée. Ces forfaits énergie sont en outre sans engagement, une clause rendue obligatoire par la loi.

Les fournisseurs d’énergie verte ont un autre atout majeur à faire valoir. Dans la mesure où ils se spécialisent dans la concurrence à EDF, mais aussi dans l’énergie verte, ils disposent souvent de formules permettant de surveiller sa consommation. Cela permet d’une part d’ajuster ses habitudes mais aussi, à terme de pouvoir faire baisser sa facture en adoptant les bons réflexes. Sur la durée, il est donc possible de réaliser des économies, parfois considérables, mais aussi de protéger la planète. Certains fournisseurs d’électricité peuvent aussi lisser les factures en fonction de la consommation du logement pour ensuite procéder à un remboursement de l’électricité non consommée.