Comment éviter les problèmes d’humidité avec une bonne ventilation ?

Le taux d’humidité est trop élevé dans votre logement ? Le premier réflexe à avoir est de vérifier le système de ventilation. En effet, une mauvaise ventilation est souvent responsable de problèmes d’humidité dans une maison. Quand l’air ne circule pas dans les pièces, l’habitation entière devient trop humide, et a des répercussions sur la maison, mais aussi sur la santé des occupants.

On vous explique toute l’importance d’un bon système de ventilation, et toutes les solutions possibles. Vous n’avez pas de système de ventilation efficace ? N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste de l’humidité comme Murétanche. Il réalisera un diagnostic humidité gratuit et vous installera la ventilation la plus adaptée.

La ventilation : une condition essentielle pour avoir une maison saine

Une bonne ventilation est indispensable pour assurer la qualité de l’air dans votre domicile. Sans elle, l’humidité s’installera rapidement, avec tous les désagréments qui en découlent.

Le fonctionnement de la ventilation

Avant toute chose, il est important de comprendre le fonctionnement de la ventilation. S’il existe de nombreux systèmes de ventilation et d’aération d’une pièce, le principe de base reste le même. Il a pour but de permettre le renouvellement de l’air à l’intérieur du logement. Pour cela, l’air vicié est extrait, tandis que l’air frais de l’extérieur est insufflé dans la maison, le tout grâce à un extracteur d’air et des gaines d’évacuation.

Si ce système est essentiel dans les pièces d’eau, comme la cuisine ou la salle de bain, dans les autres pièces de vie, une entrée d’air permettant de laisser entrer l’air frais est suffisant.

Dans tous les cas, cette solution est indispensable, aussi bien pour assainir l’air, que pour éviter l’apparition d’humidité.

Les intérêts d’une maison bien ventilée

Les sources d’humidité dans une maison sont nombreuses :

  • La respiration et la sudation des habitants ;
  • Les pièces d’eau ;
  • L’électroménager…

Tous ces éléments chargent l’air en eau, qu’il faudra évacuer pour éviter qu’elle ne condense sur toutes les surfaces, et humidifie la totalité du logement. En l’échangeant contre l’air sec de l’extérieur, on assure une bonne régulation de l’humidité ambiante. Une bonne ventilation permet ainsi :

  • D’éviter que l’humidité et la condensation n’abîment la maison (bois pourri, revêtements muraux décollés…) ;
  • D’assainir l’air et la dépolluer ;
  • D’éviter l’apparition de mauvaises odeurs, de moisissures ou de salpêtre.

Toutes ces conséquences peuvent également conduire à des problèmes de santé des occupants, comme des difficultés respiratoires, des allergies, ou encore des réactions cutanées.

Quel système de ventilation choisir pour sa maison ?

La circulation de l’air doit être assurée par une solution efficace, adaptée à la pièce et au logement. Pour ventiler vos pièces, plusieurs systèmes de ventilation s’offrent à vous.

  • La ventilation naturelle : bien qu’insuffisante, la ventilation naturelle peut se faire au quotidien en ouvrant les fenêtres, ou par toute entrée d’air, comme des grilles d’aération. Si cela est intéressant pour des pièces comme les chambres, cette solution reste peu efficace dans les pièces humides.
  • La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) : cette évacuation mécanique aspire l’air intérieur vers l’extérieur, et permet ainsi de renouveler l’air. La VMC peut être à simple flux, mais il est recommandé d’opter pour une VMC à double flux, plus efficace pour conserver la chaleur intérieure.
  • La Ventilation Mécanique par Insufflation (VMI) : contrairement à la VMC qui évacue l’air intérieur vers l’extérieur, la VMI insuffle l’air extérieur vers l’intérieur à l’aide d’un ventilateur.
  • La Ventilation Mécanique Répartie (VMR) : très simple à poser, ce système ne répond toutefois pas aux normes des constructions neuves. Il n’est donc possible que pour les rénovations.

La ventilation : une obligation légale depuis 1982

Si vous doutez encore de l’importance d’un bon mécanisme de ventilation, sachez que la présence d’une ventilation est obligatoire dans toutes les constructions depuis 1982. Les textes exigent ainsi « une aération générale permanente », avec une entrée d’air minium dans les pièces principales, et des sorties d’air dans les pièces d’eau (cuisine, salle de bain, WC, buanderie).