Marquage au sol : Les essentiels à savoir

Préparer et réparer le sol avant la peinture

Un sol abîmé doit d’abord être réparé avant d’être peint. La peinture est un liquide qui laisse des traces visibles sur la surface. Un petit creux produira des défauts et des reflets très désagréables.

Les matières à utiliser varient selon la nature du sol. Pour des sols en ciment ou béton en extérieur ou intérieur, on peut utiliser un mortier standard. Un mortier spécial ciment existe pour des sols en ciment et pour l’entretien des parkings ou trottoirs, un mortier enrobé à froid est le plus approprié.

Comment retaper un trou sur le sol :

En premier lieu, il faut d’abord déboucher la surface fissurée avec du burin pour que celle-ci soit plus grande qu’avant. Ainsi, le mortier collera mieux. Ensuite, il faut nettoyer minutieusement la fissure pour enlever les résidus. Aussi, il ne faut pas que le mortier ne sèche trop vite. Pour cela, l’ensemble de la fissure doit être légèrement humidifié. Il faudra par la suite remplir le trou par de mortier à l’aide d’une truelle. Afin de bien éliminer les bulles d’air, il faudra assurer de bien remplir la fissure. Après ces différentes étapes, on peut le lisser avec une truelle en permettant au reste du sol une légère sur-épaisseur. Après un séchage d’une heure, on peut lisser la surface à la taloche afin d’avoir une surface entièrement lisse. Pour finir, on doit humidifier à nouveau le mortier pendant quelques jours et le protéger des rayons de soleil.

Si après les réparations des trous importants, le sol présente encore des petits creux, un ragréage est nécessaire. Ce dernier est possible sur toutes les surfaces rigides comme le béton, ciment, carrelage et même les dalles plastiques.

Bien choisir la peinture pour son marquage au sol

Le sol est une surface très soumise aux différentes agressions, cela nécessite donc une peinture de qualité. Il est indispensable que la peinture soit bien accrochée au sol et résiste aux produits chimiques, à l’abrasion, et aux produits pétroliers surtout pour les garages et parkings. Pour les peintures à utiliser pour le marquage au sol, il existe 2 sortes de peintures :

Les peintures à plusieurs composants, ils tiennent plus longtemps et sont préférables pour les sols soumis aux fortes pressions, et des conditions plus complexes. Ils sont idéals pour les parkings et garage, car ils garantissent un marquage au sol plus résistant.

Les peintures mono-composant sont utilisées pour les marquages en intérieur ou extérieur, mais sur des passages moins intensifs. Contrairement aux peintures à 2 ou 3 composants, ils ont une résistance de courte et moyenne durée.

Pour ces deux catégories, les peintures peuvent être à base de solvant ou à base d’eau. Les peintures à base solvant doivent être utilisées avec prudence, car elles contiennent des composants organiques volatiles dangereux pour l’environnement et pour la santé. Le reste de peinture doit être ensuite apporté dans un centre de dépôt de recyclage. Les peintures à base eau sont plus saines pour l’environnement et pour la santé. Ils sont adaptés pour des surfaces plus molles. Elles sont faciles à sécher et leurs odeurs ne sont pas très fortes. Ces derniers plus écologiques et offrent un certain confort.

Pour avoir un bon marquage au sol réussi, le mieux c’est de faire à des professionnels tel que http://www.marquage-au-sol.fr/. Les équipes de ce site sont des experts habilités.