Les caractéristiques de la peinture industrielle des engins de chantier

Pour protéger les engins de chantier contre la rouille, tout en les embellissant, un coup de peinture sera parfait. Qu’ils soient en fer, en acier ou en fonte, l’application du produit est tout à fait possible. Les consommateurs ont le choix entre des satinées, des brillantes, des vernies ou des mates.

Tout savoir sur la peinture industrielle des engins de chantier

L’utilisation d’une peinture pour les engins de chantier présente de nombreux avantages. Toutefois, il est important de privilégier les peintures adhésives, car le métal est un support qui accroche peu. Pour parler des caractéristiques d’une peinture industrielle, il faudra commencer par la composition de celle-ci. Tout d’abord, il est impossible d’utiliser une peinture acrylique classique comme elle se décolle dès la première rayure. Il est donc préférable d’utiliser des peintures glycérophtaliques. En effet, elles bénéficient d’un fort pouvoir couvrant. Les laques polyuréthane sont également parfaites pour recouvrir le métal.

Elles offrent une finition brillante et un effet tendu à la pièce métallique. La peinture époxy est aussi préconisée pour ce type de surface. Elle est à la fois résistante et pérenne dans le temps. Pour rappel, les peintures sur métal sont destinées à un usage en extérieur notamment, les portails, les éléments des décorations, les clôtures, etc. Bien sûr, elles peuvent toutefois s’appliquer sur certains éléments intérieurs métalliques tels que les poignées de porte, les structures de lampes ou encore les plateaux de bureau. Avant de se lancer, il est préférable de recourir aux compétences d’un professionnel dans le domaine.

Des conseils pour appliquer ce produit sur les pièces métalliques ?

Que ce soit sur des petites ou moyennes pièces métalliques, il est important de réaliser les travaux étape par étape. Bien qu’il s’agisse d’une application simple, il faudra préparer le support. Il doit être propre et sec. Pour ce faire, il faut dépoussiérer la surface, si elle présente des traces de rouille, il est conseillé de les retirer manuellement. Pour un support neuf, un dégraissage est de mise ; s’il est déjà peint, le décapage s’impose. Dès que la surface est prête à accueillir la peinture, il convient en amont de masquer les parties qui doivent rester non peintes.

L’étape suivante consiste à appliquer le primaire antirouille au pinceau. Après le séchagedu produit, il ne reste plus qu’à poser la peinture de finition choisie. Il est bon de savoir que pour les peintures mono-couches sans primaire, il ne faut pas hésiter à passer une deuxième couche de teinte. Cette opération est surtout préconisée pour un métal peu poreux. Par ailleurs, certains métaux requièrent deux couches, dont une pour la protection et le traitement du métal. Tandis que l’autre sera destinée pour la finition. Pour l’application du produit, il est possible d’utiliser un rouleau, un pinceau ou une bombe.