Quel type de cloison vous faut-il pour aménager votre intérieur ?

La mise en œuvre d’un projet d’aménagement intérieur nécessite entre autres l’installation de cloisons qui permettent de délimiter l’espace. Sur le marché, il existe de nombreux modèles de matériaux et de finitions variés. Pour un choix judicieux, nous vous invitons à découvrir dans ce billet comment choisir votre cloison d’intérieur.

À quoi sert une cloison d’intérieur ?

La cloison d’intérieur peut être utilisée à différentes fins dans une maison. En effet, vous pouvez l’adopter pour créer de nouvelles pièces, des zones de circulation, ou encore délimiter l’espace. Par ailleurs, en fonction du modèle choisi, elle constitue un excellent élément de décoration qui apportera une touche esthétique supplémentaire à vos pièces. Cela dit, il ne faut pas confondre la cloison avec les murs porteurs. En effet, comparativement à ces derniers, elle est plus fine (une épaisseur de 5 à 10 cm) et ne constitue pas non plus une composante de la structure du bâtiment.

Les différents types de cloisons intérieures

En fonction du mode de pose, il existe deux catégories de cloisons que vous pouvez vous procurer chez Georges, plaquiste à Angers. Il s’agit notamment des cloisons humides et des cloisons sèches.

Les cloisons sèches

Composées généralement d’une ossature métallique sur laquelle sont vissées des plaques de plâtre, les cloisons sèches sont faciles à installer, et génèrent moins de saletés. Toutefois, si vous disposez d’une maison à ossature bois, veuillez vous tourner vers un modèle en bois qui est beaucoup plus adapté.

Les cloisons humides

Les cloisons humides sont plus robustes que les modèles secs. Toutefois, elles ont une capacité d’isolation moins élevée que celle de ces derniers. Pour corriger cet état de choses, le béton cellulaire, ou la terre cuite sont ajoutés au plâtre, au mortier, ou à la colle de carreaux de plâtre. En conséquence, leur installation nécessite plus de temps, et un savoir-faire particulier.

Comment choisir votre cloison d’intérieur ?

Pour réussir le choix de votre cloison intérieure, vous devez tenir compte de vos besoins spécifiques. Pour cela, veuillez définir au préalable l’utilisation que vous souhaitez en faire. En général, il s’agit de séparer un salon et une chambre, une cuisine et une salle à manger, une buanderie et un garage. Ainsi, vous pourrez mettre l’accent sur des points tels que la limitation de la propagation de l’odeur, l’isolation acoustique, l’isolation thermique, ou encore la lutte contre le développement des moisissures si vous souhaitez l’utiliser dans un environnement humide comme la salle de bain. Par ailleurs, quel que soit le modèle que vous aurez choisi, vous devez veiller à l’installer correctement, car son mauvais positionnement peut assombrir votre logement ou réduire l’espace habitable. Pour finir, veuillez également tenir compte de la nature du matériau de confection dans votre choix.

Les matériaux de confection des cloisons d’intérieur

Plaque de plâtre, carreau de plâtre, béton cellulaire, brique en terre cuite, etc., différents matériaux peuvent être utilisés pour fabriquer les cloisons intérieures.

La plaque de plâtre

Très prisée pour la fabrication des cloisons sèches, la plaque de plâtre est souvent utilisée pour couvrir de grandes surfaces. Elle présente l’avantage d’être plus malléable, et d’offrir une bonne isolation acoustique lorsque sa pose est bien faite.

Le carreau de plâtre

Généralement utilisé pour fabriquer les cloisons humides, le carreau de plâtre est facile à installer, et plus résistant aux chocs et au feu. En revanche, il offre une isolation acoustique moyenne, et nécessite un sol suffisamment solide en raison de son poids relativement important.

Le béton cellulaire

Très populaire, le béton cellulaire présente de nombreux avantages. En effet, c’est un matériau léger, costaud, hydrofuge, inflammable, et doté également d’une bonne performance acoustique.

La brique en terre cuite

La brique en terre cuite est lourde, difficile à installer, et peu performante en termes d’isolation acoustique. Toutefois, elle offre un meilleur confort thermique en été, et permet de réguler l’humidité ambiante.