Pourquoi opter pour la construction d’une maison passive ?

Tout comme l’est une maison container, la maison passive (qui se distingue par ses performances énergétiques remarquables) est une excellente alternative à la construction classique. Elle apparaît donc comme la solution face aux changements climatiques.

Elle allie parfaitement confort de vivre et économie d’énergie. Elle s’impose donc de plus en plus comme une option intéressante notamment pour les maisons individuelles, même si on voit aujourd’hui des immeubles passifs commencer à se développer.

En effet, en constante évolution, le secteur de la construction passive est source de nombreuses innovations dans les matériaux de construction et la domotique.

Opter pour une faible consommation d’énergie grâce à la maison passive

Afin de protéger l’environnement et de lutter contre le réchauffement climatique, les normes en matière de performances thermiques dans la construction deviennent de plus en plus exigeantes. Or la maison passive va plus loin que la norme RT2012 pour obtenir le label Passivhaus.

En effet, le principe de la maison passive est defonctionner sans mode de chauffage traditionnel tout en restant confortable en toute saison. Voilà quelques éléments de réponses pour comprendre comment fonctionne un bâtiment passif.

Une conception bioclimatique

La maison passive a pour objectif d’arriver à une très haute performance énergétique. La conception d’une maison passive commence donc par une phase d’étude.
Celle-ci peut durer jusqu’à 6 mois avant de commencer la construction. Cette étude vise à trouver la meilleure orientation de la maison pour qu’elle puisse capter le plus possible les apports du soleil en hiver mais aussi s’en prémunir en été.

Ainsi, outre l’orientation et donc les grandes ouvertures au sud, les maisons passives sont reconnaissables grâce à leurs casquettes solaires ou leurs brise-vus orientables.

Une isolation thermique renforcée

Le besoin de chauffage d’une maison passive est obligatoirement inférieur à 15 kWh/m²/an. Cela rend la maison passive 3 fois plus exigeante que le standard imposé par la norme RT 2012.
Ces besoins réduits en chauffage sont possibles grâce à une isolation optimale de la maison. Il est en effet impératif de réduire au maximum les déperditions thermiques. Les maisons passives possèdent donc de l’isolant au sol, sur les murs et au niveau de la toiture.

Il est également essentiel d’éliminer les ponts thermiques qui sont des points de rupture dans la continuité de l’isolation. Ils sont situés aux jonctions entre les différents éléments qui composent la maison, au niveau du mur et du toit par exemple.
C’est l’une des raisons pour lesquelles on privilégie l’isolation extérieure. L’autre avantage de ce choix est qu’il permet de profiter de toute la masse du matériau porteur dans le logement. L’inertie thermique des maisons passives est donc exceptionnelle.

Outre l’isolation des murs, sols et toit, il faut porter une attention particulière aux menuiseries qui doivent avoir aussi des propriétés thermiques optimales.
C’est pour cela qu’on utilise du triple vitrage. Une attention particulière est aussi apportée aux ouvertures qui ne sont pas des fenêtres, comme les portes pour opter pour les modèles offrant la meilleure étanchéité possible.

Les équipements d’une maison passive

Toujours dans le but de réduire la consommation d’une maison passive, elles ont toutes des équipements similaires et mettent souvent la domotique au service de la performance énergétique.

Une VMC double flux est très souvent choisie comme ventilation car elle permet de limiter les pertes thermiques causées par le renouvellement de l’air et qu’elle apporte du confort au quotidien grâce au préchauffage de l’air insufflé.

Concernant l’eau chaude, elle peut soit être produite grâce à l’énergie solaire soit par un chauffe-eau thermodynamique.

Pour le chauffage, une résistance électrique placée au niveau de la ventilation ou un poêle à granulés ou à boispeu puissant sont amplement suffisants. Parmi les innovations en domotique, des radiateurs utilisent la chaleur produite par les opérations informatiques pour chauffer gratuitement un logement. Il s’agit de radiateurs numériques équipés d’une source chaude de processeurs.

Opter pour une maison passive en raison de son confort

Outre les économies d’énergie qu’elle permet, la maison passive est un choix pertinent car ce type de construction apporte un grand confort au quotidien. La température y est régulée et agréable toute l’année, ni trop chaude en été, ni trop froide en hiver.
Par ailleurs le grand soin apporté à l’isolation thermique garantit une isolation phonique exceptionnelle.
Enfin, les innovations, notamment dans la domotique, visent à réduire les dépenses d’énergie tout en améliorant l’expérience utilisateur et l’utilisation des équipements au quotidien (programmation, contrôle à distance etc.).

La maison passive est un vrai pas en avant vers la sobriété et la performance énergétique des maisons sans ignorer le confort de ses habitants. 

Elle consomme 2 à 3 fois moins qu’une maison basse énergie. Cependant il est possible d’aller encore plus loin avec la maison à énergie positive.
Elle produit de l’énergie en plus d’en consommer le stricte minimum.

C’est cette notion est introduite avec le concept BEPOS et la norme RT 2020 qui entrera en vigueur en fin d’année dans le cadre du Plan bâtiment durable.