Tout savoir sur la toiture en chaume

La toiture en chaume est une toiture traditionnelle adoptée pas certains bâtiments depuis des centaines d’années, mais qui sont jusqu’à présent conservé par certaines régions. On les retrouve le plus souvent sur quelques anciens bâtiments et également à la campagne.

Description d’une toiture en chaume

Le chaume désigne différents types de tiges végétales utilisables comme couverture d’une maison. De ce fait, une toiture en chaume est une toiture faite à partir de tiges végétales séchées telles que les tiges de roseau, de genêt, de paille de seigle, de blé ou de sarrasin…

Ces tiges regroupées et bien serrées seront attachées à la charpente de telle sorte qu’elles recouvrent le toit dans son intégralité avec une épaisseur moyenne de 30 cm. Il existe également des toits en chaume fait de bruyère, de jonc ou de genêts.

A savoir qu’il existe désormais des couvertures imitation chaumes faites en chaume synthétique qui sont des matériaux non naturels. Le toit en chaume a une durée de vie moyenne de 40 ans pouvant aller jusqu’à 50 ans en fonction de la pente de la toiture et de son bon entretien. Son installation par un professionnel comme ce couvreur expérimenté dans le 91 prend environ deux à trois semaines.

Malgré qu’il soit fait à base de tiges végétales, il n’est pas pour autant exposé à plus de risque d’incendie que les toits classiques. En effet, un chaume bien posé et bien serré sera compact et est doté d’une résistance naturelle à la prise au feu.

De même, la toiture en chaume est également de bonne résistance à l’infiltration d’eau grâce à sa couverture d’une épaisseur moyenne de 30 cm et des bottes de roseau d’une longueur de 1m50 à 2m50.

En effet, le toit en chaume est plus sensible au soleil qu’à la pluie. Aussi, en cas de besoin de rénovation, la souplesse du chaume permet d’effectuer les travaux sans avoir à démonter la charpente.

Avantages et inconvénients d’une toiture en chaume

Comme toute chose, les toitures en chaume comportent des avantages ainsi que des inconvénients.

Avantages

En dehors de son côté esthétique offrant un charme rustique et naturel à l’habitat, la toiture en chaume possède de nombreux atouts.

Son côté léger ne nécessite pas de forte charpente et son revêtement très épais favorise une excellente isolation phonique.  De plus, la toiture en chaume assure également une bonne isolation thermique naturelle permettant de conserver la chaleur en hiver et la fraîcheur en été.

Malgré qu’elle soit faite d’un ensemble de tiges végétales, celle-ci reste imperméable à la pluie, à la neige, à la grêle et au gel. Elle ne risque pas non plus l’invasion des insectes étant donné que le roseau du chaume est doté d’une forte teneur en silice et en cellulose le rendant incomestible.

Et enfin, un de ses grands avantages est qu’elle ne nécessite ni isolation, ni installation de gouttière, ni renforcement de la charpente.

Cependant, un entretien régulier une fois tous les trois ans favorisera sa pérennité.

Inconvénients

Toutefois, la toiture en chaume possède également des points faibles. Ce type de revêtement n’est pas adapté à une toiture dont la pente est inférieure à 35°. Cela risque de causer une stagnation de l’eau risquant de dégrader le chaume.

Aussi, il n’est pas conseillé d’installer une cheminée dans une habitation avec un toit en chaume, car il est fait de matière naturel et malgré qu’il soit compact, le risque d’incendie est assez élevé.