Les 4 sources de financement pour une rénovation immobilière

Emprunter pour effectuer des travaux immobiliers devient de plus en plus simple. Cela est dû à la pratique des taux historiquement bas ainsi qu’à l’augmentation des délais de remboursements.  En plus, différentes formules de financement permettent désormais de payer une rénovation domiciliaire. Voici les caractéristiques des principales sources de financement disponibles pour transformer votre maison.

Le financement personnel

Ici, il est question de puiser dans sa réserve personnelle de trésorerie et d’obtenir un soutien financier de la part de ses proches. À défaut de passer par la souscription de crédit immobilier auprès d’un organisme financier, vous pouvez puiser dans votre épargne et demander l’aide de votre famille ou amis. Mais pour ce faire, vous devez avoir économisé une somme importante et prendre le risque de vous fâcher avec vos proches si vous ne remboursez pas votre dette.  En revanche, en optant pour ce mode de financement, vous n’aurez pas à payer les différents frais liés au crédit :

  • Frais de dossier
  • Intérêts
  • Frais de notaire
  • Frais de garantie
  • Assurance
  • Indemnités de remboursement anticipé (IRA)
  • Pénalités de retard (en cas de retard sur le paiement de vos mensualités) …

Les crédits à la consommation

Si vous avez besoin d’un crédit rapide et facile, souscrivez un crédit à la consommation. Trois types de crédits conso peuvent vous aider à réaliser votre projet d’aménagement immobilier. Il s’agit de la marge de crédit, de la carte de crédit et du crédit personnel. Si le coût des travaux n’est pas exorbitant, ces options de financement peuvent faire l’affaire. En plus, les fonds sont facilement accessibles et disponibles rapidement.

Le problème avec la carte de crédit est le taux d’intérêt pouvant atteindre les 20 %. Ainsi, le prix de votre rénovation peut grimper en flèche ! Par contre, le taux d’un crédit personnel est plus faible. En plus, vous pourrez rembourser votre crédit via des versements fixes et sur une courte durée. Mais le grand gagnant des trois est la marge de crédit avec un taux d’intérêt préférentiel, une rapidité d’accès aux fonds ainsi qu’une flexibilité de remboursement.

Le prêt hypothécaire

Lors de la souscription d’un crédit hypothécaire, il est envisageable d’ajouter le coût du chantier dans le prix d’achat de la résidence. Insérer le montant de la rénovation dans le prix de la maison aura pour effet de vous faire profiter d’un taux d’intérêt très bas. En même temps, vous pourrez choisir une durée de remboursement plus longue.

Le refinancement de crédit hypothécaire et le prêt sur l’avoir propre foncier

Avec le refinancement de crédit hypothécaire, vous aurez l’opportunité d’allonger votre période de remboursement. Vous pourriez même probablement bénéficier d’un taux d’intérêt plus faible que celui d’un prêt personnel. D’ailleurs, en 2019, les taux de crédit hypothécaires avoisinent les 3 et 4 % pour une durée de 5 ans. Avec le prêt sur l’avoir propre foncier, il est possible d’emprunter une somme équivalente à 80 % de la valeur marchande de la propriété immobilière, sous certaines conditions.