L’élaboration d’un mémoire technique pour des prestations de peinture

Les appels d’offres pour des missions rentrant dans la catégorie des travaux de bâtiments sont souvent englobés dans un seul document de consultation. Rares sont les demandes des acheteurs qui stipulent la différenciation des prestations à réaliser dans ce secteur. Pourtant, les travaux de peinture sont une exception faite puisqu’ils sont toujours être demandés indépendamment de tous les autres. Ainsi, que votre entreprise possède toutes les compétences pour n’importe quel chantier du bâtiment, ou qu’elle se spécialise dans la peinture, le mémoire technique pour travaux de peinture doit être un document à part, à rédiger.

Les spécialistes dans la rédaction de mémoire technique pour travaux de peinture ont pu ressortir quelques points de vigilance concernant la constitution de ce dossier de candidature très valeureux aux yeux des évaluateurs. Ces exceptions se centrent surtout au niveau de la partie technique. Or, sur cette dernière se base la majorité des notes à l’évaluation du mémoire technique pour travaux de peinture. Il sera donc essentiel d’aborder toutes les éventualités pour que vous n’oubliiez aucune des informations clés dans la rédaction de votre mémoire technique peinture.

Les parties toujours identifiées dans un mémoire technique pour travaux de peinture

La présentation de l’entreprise est l’un de ces points habituels identifiés dans un mémoire technique, celui de la peinture ne fait pas exception. Il n’y aura que des modifications légères à ce niveau en fonction de l’évolution de la firme. Quelques mises à jour concernent, par exemple, le chiffre d’affaire de l’entreprise, les dirigeants ou encore l’historique. Ces informations doivent toujours rester dans le domaine de la peinture. Aussi facile soit cette partie, il faudra toujours la considérer au plus haut point. Pour rappel, ce sont les premières pages qui seront consultées.

Il y aura par la suite les références et les différents certificats qui sont également invariables. Seules des mises à jour sont à entreprendre, à savoir les dernières réussites de votre entreprise, toujours en conformité avec le thème principal du mémoire technique pour travaux de peinture. Vous ne manquerez également pas d’inclure les différents partenariats conclus pour que l’organisme en charge de l’évaluation de votre dossier se sente immédiatement à la vue d’un candidat à forte notoriété, fiable et compétent. Il ne faut jamais se détacher du monde de la peinture à travers ces ajouts de références.

Les parties spécifiques au mémoire technique pour travaux de peinture

Comme dans toute note technique, ce sera la partie qui traitera réellement les problématiques imposées qui intéresseront le plus. L’adjudicateur prendra son temps dans l’exploration de la partie technique de votre mémoire technique pour travaux de peinture. Les dispositions énoncées dans ce chapitre permettent justement d’évaluer vos moyens répondant aux besoins. Ces derniers étant très variables quand il est question de peinture, il faudra ainsi partir du dossier de consultation dans sa rédaction. Il faudra connaitre parfaitement toutes les spécificités de ce chapitre « moyens » pour que celui-ci ait une forte valeur. Cette partie cumule généralement 50 points à la notation. Elle est donc primordiale à l’obtention de votre marché.