Construire une véranda pour embellir son jardin

Une véranda couverte dans votre jardin sera une excellente protection contre le soleil, la pluie et les feuilles mortes. Elle peut être en bois ou en aluminium, entièrement ouverte ou partiellement fermée. Son toit peut être en métal ou en polycarbonate transparent ou translucide, avec dans les deux cas un système d’écoulement des eaux. La hauteur doit être de 2,2 m au minimum, en tenant compte de la hauteur de la structure elle-même et du dégagement nécessaire pour l’ouverture des portes de la maison.

Le choix de l’emplacement de la véranda

Avant de commencer les travaux liés à la construction de votre véranda, il est essentiel que vous déterminiez au préalable où et comment vous allez installer votre véranda. Prenez les mesures pour la longueur et la largeur du toit et l’emplacement des poteaux. Commencez par faire un croquis général, puis choisissez les matériaux et leurs dimensions. Une fois l’emplacement de la véranda déterminé, marquez-en la position exacte à l’aide d’un fil. Indépendante ou adossée au mur de votre maison, ce type de construction nécessite l’obtention d’un permis de construire véranda.

La pose de la poutre murale

Percez les trous dans la poutre murale tout en maintenant la poutre contre le mur, tracez des repères au centre des briques ou dans le joint qui les sépare. Vous pouvez vous servir du joint d’une rangée de briques comme guide visuel pour poser la poutre à l’horizontale. Percez les trous pour les chevilles et utilisez un niveau à bulle pour contrôler l’horizontalité de la poutre. Le joint se situe au milieu de la poutre.

Installation des traverses

Après avoir posé et fixé la poutre avant en veillant à ce qu’elle soit bien horizontale, vous pouvez visser les traverses sur les deux poutres. Là encore, utilisez des vis de la dimension adaptée. Les 7 traverses sont placées à intervalles de 1 m. Il vous reste alors à terminer le toit, par exemple avec des panneaux de bois, des plaques de tôle ondulée ou du polycarbonate translucide.

Mise en place des poteaux

Placer les 3 poteaux dans les trous, conformément à la ligne repère. Enfoncez les poteaux avec soin au moyen d’une masse, jusqu’à ce que leurs sommets se trouvent à la bonne hauteur. Vérifiez en permanence la verticalité des poteaux pendant que vous les enfoncez avec la masse. Portez des gants de travail pour vous protéger des échardes.

Couler le béton

Couler du béton dans les trous. La quantité de béton nécessaire dépend du nombre de poteaux utilisés. Utilisez un mélange de 1 kg de sable grossier, 1 kg de gravier et 0,5 kg de ciment. Vous pouvez aussi verser du mortier à prise rapide dans les trous et ajouter l’eau ensuite. Assurez-vous que les poteaux restent verticaux et alignés : en cours de travail, contrôlez avec un niveau à bulle ou un fil à plomb. Pour finir, tassez fermement avec le manche de la masse.