Conseils et astuces pratiques pour repeindre au mieux sa cuisine

Tout le monde peut se lancer dans la peinture de sa cuisine. Cependant, ce type de projet nécessite d’adopter une méthode efficace, tel un professionnel. Règles d’application, choix des produits, préparatifs … vous devez prendre le travail au sérieux pour que le résultat soit optimal. Justement dans cet article, nous avons établi pour vous quelques conseils et astuces qui pourront vous être utiles.

Privilégier la sous-couche de peinture

La sous-couche ou couche d’impression sert à bloquer le support, c’est-à-dire de réguler sa porosité pour que la peinture de votre cuisine accroche bien. C’est grâce à elle que vous pourrez limiter le nombre de couches de peinture nécessaires. Si vous souhaitez facilite les changements de couleurs, par exemple du bordeaux au beige, misez sur une sous-couche opaque. Si le mur est en bon état et déjà peint, une première couche de peinture diluée peut faire office de sous-couche.

Sachez qu’il existe plusieurs types de peintures spéciales qui s’appliquent sans sous-couche comme le spécial fer, spécial bois et spécial bois.

Eviter de faire confiance aux peintures « monocouches »

Contrairement à ce que l’on a tendance à croire, la peinture « monocouche » n’est pas une famille de peinture : c’est une façon de l’appliquer. Faites donc très attention lorsque vous achetez des peintures de ce genre. Même si elle affiche « monocouches », cela ne veut pas dire qu’elle ne dispense pas d’une sous-couche. Elles contiennent plus de pigments que les peintures multicouches et possèdent une texture plus onctueuse, ce qui leur confère un meilleur pouvoir couvrant, mais un rendement inférieur. Donc, pour peindre entièrement votre cuisine, vous allez devoir acheter plusieurs pots. Dans ce cas, pas d’économie possible.

Réaliser le chantier étape par étape

Avant de repeindre votre cuisine, assurez-vous de disposer du temps nécessaire pour le réaliser étape par étape. En effet, repeindre sa cuisine est un gros chantier, en temps et en argent. Pour que le résultat soit esthétique et durable, vous devez y consacrer un maximum de temps. Avant d’appliquer la peinture cuisine, préparer la surface : elle doit être saine, propre et lisse, sinon la peinture ne tiendra pas, et s’écaillera très vite. Toutes les couches, de l’impression à la peinture, sont indispensables à la longévité du nouveau revêtement. Sur les surfaces très exposées comme la crédence, une 3e couche de peinture est même recommandée pour assurer la résistance aux entailles et aux fortes températures.

Miser sur une finition brillante ou satinée

Pour les murs comme le plafond, les peintures « spécial cuisine » sont à privilégier. Elles possèdent une finition brillante et satinée, avec un film durcisseur qui les rend lessivables et leur confère la protection nécessaire à leur tenue. Sachez que la finition mate contribue à masquer les défauts et donne une lumière plus feutrée. Mais dans une cuisine, c’est la résistance à l’humidité, à la chaleur et aux projections qui prime. D’où l’intérêt d’utiliser une peinture « spécial cuisine ».

S’assurer d’une bonne organisation

Pour repeindre votre cuisine italienne, commencez par le plafond pour éviter les risques de coulures. Choisir les bons outils pour être efficace : rouleau à manche télescopique pour peindre le plafond ou les hauteurs de murs, pinceaux coudés pour les zones difficiles d’accès comme les radiateurs entre autres.