Comment lutter contre l’humidité dans la maison ?

Une maison peut être exposée à plusieurs dangers structurels. Le plus courant d’entre eux est l’humidité. La France est un pays au climat tempéré. Nous ne sommes donc pas à l’abri de pluie et d’air humide. Les maisons peuvent se retrouver victime de la météo lorsqu’elles présentent des problèmes d’étanchéité. A l’inverse, une mauvaise ventilation favoriser la condensation. Découvrez comment lutter contre l’humidité.

Identifier l’humidité

L’humidité est assez facile à détecter dans une maison. Plusieurs signes doivent vous alerter. Tout d’abord, on peut ressentir le niveau d’humidité dans l’air « à la main » ou à l’aide d’un hygromètre. Il doit rarement dépasser les 60%. Ensuite, on peut repérer des tâches sombre sur les murs ou au plafond. Il peut y avoir des décollements de papier peint ou encore l’arrivée de salpêtre dans la maison. Evidemment ce n’est saint ni pour la maison, ni pour les occupants qui en souffre au niveau de la respiration et des articulations.

Repérer sa source

L’humidité peut avoir plusieurs sources qui demandent chacune des solutions bien distinctes. Il conviendra donc de l’identifier de façon fiable avant de procéder à des travaux correctifs.

Voici les principales sources d’humidité et les solutions :

La condensation

La condensation est provoquée par les occupants de la maison. En respirant, on libère tous plusieurs litres d’eau dans l’air chaque jour. Lorsqu’une maison respire mal, l’humidité stagne et devient visible notamment sur les vitres.

Pour l’éliminer, il faut aérer. Pour cela on peut installer des entrée d’air hygroréglable acoustique sur les fenêtres. Celles-ci adaptent automatiquement leur ouverture en fonction du niveau d’humidité extérieur. Il faut penser à découper le dessous des portes des différentes pièces pour que l’air circule. Enfin, idéalement il faut installer une VMC qui aspire l’excès d’humidité dans l’air.

Les fuites

La source qui est presque la plus évidente c’est en cas d’une fuite dans le toit. Dans ce cas, les jours de pluie, l’eau s’infiltre par les trous et peut descendre dans le logement ou via les murs. Il est important de contrôler régulièrement les fuites en montant sous les combles les jours de pluie. En cas de fuite, il convient de faire venir rapidement un expert pour analyser la gravité de celle-ci et les actions à mettre en place.

Parfois, l’infiltration peut avoir d’autres accès : les gouttières d’une maison peuvent avoir tendance à se boucher avec des feuilles et autres résidus végétaux. Lorsque que cela est trop important, elles se bouchent et l’eau se met à stagner puis éventuellement à rentrer dans le mur. Il faut donc les nettoyer régulièrement.

La capillarité

Enfin, de façon plus subtile, l’eau peut remonter par les murs. Cela arrive le plus souvent sur les maisons semi-enterrées. La terre humide après la pluie déverse parfois l’eau dans le mur. Celle-ci remonte alors entre les pierres ou les parpaings par capillarité.

Pour remédier à ce problème, il faut isoler le mur de la terre en creusant autour et en remplissant le fausser de pierres qui ne stockent pas l’eau. On peut également placer un drain, une sorte de gouttière qui évacuera les excès d’eau de pluie.