Adoucisseur d’eau : la solution idéale pour le traitement de l’eau

Consommée quotidiennement par 65% des Français, l’eau du robinet fait l’objet d’un contrôle permanent de la part des autorités sanitaires. Pourtant, même si l’eau reste potable dans la plupart des foyers, elle mériterait parfois un traitement supplémentaire pour la débarrasser du calcaire ou des pesticides. Alors pour vos prochains travaux de rénovation, pourquoi ne pas penser à installer un adoucisseur d’eau chez vous ?

Comprendre le traitement de l’eau

Avant d’être acheminée jusqu’à votre robinet, l’eau suit un cheminement très précis qui permet de la rendre potable. Voici les étapes principales du traitement de l’eau :

  • Une étape de pré-traitement ;
  • Une étape de clarification ;
  • Une étape d’affinage ;
  • Une étape de désinfection.

Pré-traitement de l’eau

Une fois l’eau prélevée, soit d’une nappe phréatique, soit d’un cours d’eau, elle subit une première étape dite de pré-traitement.

Lors de cette étape, l’eau va simplement passer à travers un grillage ou un tamis afin de retirer les plus grosses particules qui s’y trouvent.

Clarification de l’eau

Plusieurs procédés interviennent à cette étape. On va d’abord commencer par la technique de coagulation/floculation : on verse un réactif dans l’eau afin que les particules en suspension s’agglomèrent et forment des flocons.

Ces flocons vont ensuite soit aller se déposer au fond pour permettre de récupérer une eau claire en surface (décantation) ; soit être emportés à la surface par des bulles d’air pour être récupérés par des bras racleurs (flottation).

Affinage de l’eau

Une fois ces deux étapes passées, il reste encore des particules très fines dans l’eau qu’il faudra également retirer. Pour cela, l’eau va d’abord être filtrée une première fois à travers du sable.

On utilisera ensuite de l’ozone pour éliminer virus, bactéries et matières organiques naturelles. Pour finir, l’eau sera à nouveau filtrée, mais cette fois-ci avec du charbon actif, qui absorbe les matières organiques naturelles et les micro-polluants organiques.

Désinfection de l’eau

Pour que le traitement de l’eau soit complet, une dernière étape est indispensable, celle de la désinfection.

Le procédé le plus utilisé lors de cette étape est l’injection de chlore dans l’eau. Et pour que le traitement ne soit pas inutile, une petite quantité de chlore reste présente dans l’eau jusqu’à son acheminement à votre robinet.

Un adoucisseur pour le post-traitement de l’eau

Vous l’aurez compris, l’eau de votre foyer a subi plusieurs actions physiques et chimiques visant à la rendre potable. Pourtant, l’eau du robinet n’est pas toujours aussi pure et douce qu’on pourrait l’espérer.

Outre les restes de chlore utilisé pour la désinfecter, on pourra y trouver :

  • Des traces de pesticides ;
  • Du plomb ;
  • Des nitrates ;
  • Du calcaire.

C’est d’ailleurs souvent le calcaire qui pose problème, car on ressent vite les méfaits d’une eau trop dure. La tuyauterie et les appareils électroménagers ne sont pas les seuls à être impactés : le corps humain subit également les agressions du calcaire (peau et cuir chevelu irrités, cheveux ternes…).

Il existe différentes solutions anti-calcaire qui permettent de se débarrasser des traces blanches sous la douche ou sur la vaisselle par exemple : vinaigre blanc, bicarbonate de soude…

Mais une seule solution vous permettra d’empêcher ce dépôt de calcaire : l’adoucisseur d’eau. Installé directement sur l’arrivée d’eau de votre logement, il va la filtrer pour remplacer les ions calcium et magnésium, responsables du calcaire, par des ions sodium.

L’eau sera ainsi plus douce et vous verrez tout de suite la différence, que ce soit sur l’état de vos robinets ou sur votre facture d’eau, car des appareils entartrés consomment plus d’eau.

Pour en savoir plus sur la qualité de l’eau potable dans votre commune, vous pouvez consulter le site solidarites-sante.gouv.fr.