Rénovation, embellissement, comment protéger ses biens pendant les travaux ?

C’est le printemps, l’occasion de changer, de faire du neuf, de donner un coup d’éclat à votre intérieur. Peinture, boiseries, fenêtre, parquets, on change tout ! Si vous avez passé l’hiver à geler, c’est également l’occasion de penser à entreprendre des travaux de rénovation. Qu’il s’agisse de changer le papier-peint ou de refaire toute la toiture, tout travaux de rénovation partielle entraîne des risques pour le mobilier : objets cassés, linge de maison tâché, meubles abîmés, voire carrément perdus ! Comment éviter cela ? Comment protéger ses meubles et éviter de devoir retourner chez Ikea (encore) une fois les travaux terminés ?

Une question d’organisation

Avant d’entamer tout travaux de rénovation, relisez votre contrat d’assurance habitation : y-a-t’il des clauses concernant la protection du mobilier en cas de travaux ? Si oui, que disent-elles ? Votre assureur peut vous être d’un grand secours dans ce genre de cas, mais comme dit le dicton, on est jamais aussi bien servi que par soi-même. À vous donc de prendre les mesures nécessaires pour éviter le pire.

Faites de la place !

Des travaux, ça se prépare. C’est un peu comme organiser le réveillon du 31 chez soi : on pousse les meubles, on range tout ce qui casse, s’accroche aux murs, porte la mention “fragile” ou a une quelconque valeur sentimentale. Mieux vaut passer du temps à faire le vide qu’à payer les pots cassés (littéralement, si vous faites de travaux dans votre cuisine cuisine). Partez du principe que si vous engagez des professionnels, ils vont avoir besoin d’espace, de se déplacer ou de déplacer des choses. Prenez les devants en préparant le terrain.

Protéger vos meubles et objets précieux

C’est le moment de sortir le film polyéthylène à cavités hémisphériques, aussi appelé papier-bulle, et d’emballer tout ce qui à vos yeux a de la valeur (monétaire ou sentimentale). Pour les grands meubles, vous pouvez simplement les recouvrir de polyane (une bâche de protection en plastique fin) le temps de travaux. Ces mesures peuvent paraître un peu extrême, mais il vaut mieux prévenir que guérir. Personne n’a envie de retrouver de la poussière jusque dans ses taies d’oreillers.

Pensez aux garde-meubles

Il arrive que les travaux durent plus longtemps que prévu. Stocker les meubles à la cave ou au grenier est une option, à condition d’avoir une cave ou un grenier. Pratiques et sûrs, les garde-meubles constituent une alternative intéressante. Pas besoin d’aller chercher loin : certaines plateformes en ligne proposent aux particuliers et aux professionnels de transformer leur cave ou grenier en garde meuble ou box de stockage. Cela vous permet de trouver un espace proche de chez vous, à moindre frais, et un coup de main pour transporter vos meubles.