chiner aux puces du design

Le plus grand marché d’antiquaires revient à Paris. Pour cette 35e édition, les Puces du design réunissent 100 galeristes français et européens au Parc des expositions de la Porte de Versailles (XVe). Créé en 1999 par Fabien Bonillo, cet événement a été le premier marché européen consacré au design d’après-guerre.

Dès leur origine, les Puces du design ont été pensées comme un lieu de partage. Chaque exposant a une identité, un goût particulier pour un style ou une période historique et aucune tendance n’est privilégiée.
Organisée autour de cinq espaces — design vintage, galeries, design contemporain, mode vintage et graphisme — l’édition 2016 devrait attirer 15 000 visiteurs, collectionneurs, architectes ou simple amateurs. « Il y a quelques professionnels, mais souvent, mes clients ne savent pas ce qu’ils vont acheter. Ils viennent par curiosité et se laissent séduire » explique Denis Sutter, gérant de Design Design qui participe à cette vente depuis sept ans.

La sélection des galeristes se fait selon deux critères principaux : la qualité des objets proposés et la justesse des prix. Les pièces uniques signées de grands designers, comme Panton ou Prouvé, sont vendues plusieurs dizaines de milliers d’euros. Cet événement ayant vocation à démocratiser le design vintage, il est également possible de dénicher de beaux objets à seulement 50 €. « Les pièces proposées sont très variées, poursuit Denis Sutter. Chaque visiteur peut avoir un coup de cœur. »

Parc des expositions (XVe), jusqu’au 20 novembre, de 10 heures à 19 heures (M° Porte de Versailles). Entrée : 8 €.

Source: www.leparisien.fr/culture-loisirs/