Construire une toiture plate

La toiture plate a été une des premières constructions architecturales de Le Corbusier. A l’origine, préconisée pour les immeubles industriels ou à usage de bureaux, la tendance prime pour les maisons individuelles. Surtout durant les jours ensoleillés, l’habitation dispose désormais d’un espace supplémentaire à exploiter.

Les avantages des toitures plates

Caractéristiques de l’époque contemporaine, les toitures plates se distinguent pour leur esthétique. Mais pas seulement !

Dans un contexte urbain, où les jardins tendent à disparaître, le toit est devenu un espace d’évasion. Ceux qui manquent de surface ou ceux qui y voient des opportunités d’aménagement n’y trouveront que des atouts. Les toitures sont aussi transformables en : terrasses (on les appelle d’ailleurs toitures terrasses), en espace de vie ou en superficie supplémentaire.

Certains y voient des surfaces de stockage ou l’endroit rêvé pour y installer une piscine, pour s’y réunir ou pour organiser des réceptions.

La réalisation d’une toiture plate

Il importe de respecter les règles de construction d’une toiture plate pour la construction ou pour la rénovation d’un habitat.

Pour bénéficier de l’installation d’une toiture terrasse dans les règles de l’art, il est préférable de faire appel à un professionnel de la toiture.

Assimilé à des travaux de toiture, il suffit au préalable d’une déclaration à la commune. Le permis de construire n’est pas nécessaire.

Ces 3 critères sont primordiaux pour la longévité et la qualité de la toiture terrasse :

  • L’évacuation des eaux pluviales
  • Les revêtements utilisés
  • L’isolation
  1. L’évacuation des eaux pluviales

La pente a son rôle à jouer dans la structure d’une toiture plate.

Toujours existante, la pente sera soit inclinée, soit avec une forme bombée.

Un minimum d’1.5 % d’inclinaison est nécessaire pour faciliter l’écoulement des pluies. Quand la surface de la toiture terrasse est étendue, des trous d’évacuation sont prévus à cet effet.

De plus, une couche de gravillons et une couche filtrante suivent la couche d’étanchéité pour empêcher toute infiltration. L’une servira à drainer, tandis que l’autre servira à retenir toute humidité.

  1. Les matériaux utilisés pour les toitures plates

33Il existe divers types de revêtements pour les toitures plates. Peu importe le choix fait par les habitants, l’important c’est qu’il soit anti dérapant et résistant au gel.

Les plateformes les plus courantes sont réalisées en bitume et en zinc.

Les toiles profilées consistent aussi une autre alternative.

Avant tout, il faut souligner la qualité des matériaux et la mise en œuvre par un expert ou un professionnel ultra qualifié. Que l’on choisisse du PVC, du bitume ou du zinc, il existe des certifications et des labels propres à certaines marques. Pour la plupart du temps, les fabricants ont établi des instructions qu’il convient de suivre.

  1. L’importance de l’isolation

L’appréhension liée aux toitures plates était liée à la présence de fuites d’eau. Un manque de savoir-faire et le non respect des normes en étaient les principales causes.

Il existe de nombreux procédés pour renforcer l’isolation extérieure de la terrasse :

poser un isolant sur la membrane d’étanchéité ou une isolation thermique conjointe ou couler du bitume chaud.

L’idéal est de placer un isolant entre le revêtement et la membrane d’étanchéité.

Cette dernière technique est la garantie d’une mise en œuvre de qualité, certes plus chère mais durable dans le temps.

Le choix d’un pare vapeur vient totalement stopper l’humidité du béton : en armature légère cartonnée ou en polyester.

Les différentes épaisseurs viendront rehausser la surface de la toiture terrasse. Il convient d’en tenir compte plus particulièrement si vous avez installé : une porte d’accès, un garde-fou ou toute autre barrière de sécurité.