Ces objets cultes nés dans les années 1950

Après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, les années 1950 sonnent l’arrivée de la production et de la consommation de masse sous l’impulsion des États-Unis. Parallèlement à la démocratisation de l’électroménager et de la voiture, le design devient une préoccupation majeure dans la conception d’un produit. Outre son importance d’un point de vue marketing, il permet de donner naissance à des objets plus fonctionnels grâce à l’utilisation nouvelle de matériaux comme le métal ou le plastique. À cette époque, nombre de designers ont profité des avancées techniques pour imaginer des pièces toujours éditées aujourd’hui. Découvrez ces objets et ces meubles cultes nés dans les années 1950.

Une époque marquée par l’avènement du design industriel

Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis imposent leur modèle culturel au reste du monde. Sous l’impulsion d’entreprises comme Knoll ou Herman Miller, le pays pose les bases du design industriel. Parmi les créations majeures de cette période, on retient la Diamond Chair d’Harry Bertoia. Après avoir débuté dans la création de bijoux et le travail des métaux, et avant de se consacrer à la sculpture, ce designer américain a conçu la fameuse collection Bertoia pour Knoll dont est issue la Diamond Chair. Avec ses formes sculpturales, cette assise en treillis de fils d’acier soudés préfigure la future carrière artistique de son concepteur. Le couple formé par Charles et Ray Eames a quant à luidonné naissance à plusieurs objets mythiques, dont le Lounge Chair toujours accompagné de son Ottoman (repose-pieds) créé en 1956. Sortie la même année, la chaise Tulipe de l’Américain d’origine finlandaise Eero Saarinen fait elle aussi partie des créations majeures du design du 20e siècle. Fabriquée à partir de matériaux innovants, l’aluminium et la fibre de verre, elle symbolise l’avènement du design industriel.

lounge-chair-de-charles-et-ray-eames