Avantages et inconvénients du crédit d’impôt CITE

Le Crédit d’impôt transition énergétique ou CITE est une aide à la remise en étant pour accélérer les travaux destinés à amoindrir les consommations énergétiques d’un logis. Si vous avez décidé d’améliorer les performances énergétiques de votre maison alors, le CITE est ce qu’il vous faut. Ceci étant, il faut toutefois connaitre les atouts et les désagréments de cette contribution.

Qui peut en bénéficier ?

Avant d’aller plus loin, il est tout de même nécessaire de préciser que quelques conditions doivent être remplies avant de jouir de ce crédit d’impôt CITE ; être propriétaire résidant à titre gratuit, être fiscalement déclaré en France et faire appel à une entreprise RGE (Reconnue garant Environnement) pour effectuer les travaux.

En général, les acquisitions pouvant profiter du CITE sont l’achat de chauffage à condensation à gaz, à granulés bois ou à fioul, en clair, les appareils utilisant une source d’énergies renouvelables sont privilégiés. Ce crédit d’impôt est aussi destiné aux aides pompes à chaleur pour les foyers qui souhaitent en installer une chez eux. Il ne faut pas oublier l’acquisition d’équipement de production d’eau chaude sanitaire, de chauffage, la pose d’isolant thermique sur la toiture, les murs et les parois vitrés.

Les bénéfices du CITE

Adopté depuis le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt CITE présente de nombreux avantages si on ne compte que le taux du crédit de 30 % associé à une TVA à un taux record de 5,5 %.  Tout d’abord, cette mesure permet à tous les ménages d’effectuer une remise à neuf de leur logement passant de la classe énergétique A ou B à une habitation basse consommation.

Cette aide est également destinée à inciter les foyers à rendre rapidement leur habitation plus économique en ressources. De cette sorte, ils pourront faire des économies considérables sur leur facture tout en rentrant dans le concept de développement durable recherché partout dans le monde.

Les inconvénients du CITE

Comme pour tous les aides, le crédit d’impôt Cite devient souvent une source de revenue inopportune pour certaines entreprises et prestataires de service. Par exemple pour l’achat des pompes à chaleur, les spécialistes vont mettre des équipements à forte marge bénéficiaire sans pour autant répondre aux besoins concrets des usagers.

Par ailleurs, les exigences minimales demandées par le crédit d’impôt ne permettent pas toujours d’améliorer la consommation d’une maison pour la rendre à basse consommation. Mais il y a également le fait que la mesure destinée à accélérer le processus de rénovation énergétique est limitée dans la durée.