Construire une maison en paille

(Source: Ouest France)

Cela pourrait ressembler à la maison des trois petits cochons : il y a de la paille, du bois de palette et surtout… de la matière grise .

L’idée est née de la rencontre de plusieurs personnes et de plusieurs projets : Douglas Beal (de Saint-Pierre-Tarentaine) et Lawrence Brown (de Montamy), deux Britanniques qui travaillent sur la rénovation d’habitat et sur les maisons économes en énergie ; Nicolas Maze (du Tourneur), menuisier de formation et enseignant dans un collège d’Ifs en classes de Segpa dans un projet bâtiment…

De l’école…

De ces rencontres est née l’idée d’un chantier avec la construction d’une maison avec des matériaux simples : des palettes de récupération, des vis et de la paille comme isolant. Une dizaine de collégiens a travaillé avec Nicolas Maze pour construire des modules de 2 m de haut et d’un mètre de large. Ils ont rencontré Lawrence Brown qui est venu intervenir dans le collège afin de partager son expérience.

« Nous ne pouvons pas construire entièrement une maison dans l’atelier du collège, explique Nicolas Maze, donc nous nous sommes déplacés sur le chantier. C’est une expérience forte et intéressante pour ces jeunes âgés de 16 ans, notamment avec la rencontre d’autres adultes, l’expérience de la vie en collectivité – qui plus est à la campagne… »

… au chantier

Pendant cette semaine sur le chantier, plusieurs modules ont été transportés et assemblés par les cinq jeunes : Grégory, Mathias, Romain, Dimitri et Dylan et quelques adultes passionnés par cette aventure. Quand tout sera fini, sur le plancher lui-même construit en palette et isolé en paille, la maison habitable aura une superficie de 28 m 2 sur une hauteur de 2,5 m.

« C’est sur le principe d’une maison évolutive, explique Douglas Beal, le propriétaire des lieux. Cela pourra servir de lieu d’expérimentation afin de voir comment la construction réagit, vieillit, sa résistance aux infiltrations d’air et d’eau et sa capacité d’isolation… » Pendant ce chantier, autant à l’école que sur le terrain, il a fallu tenir compte des contraintes financières et de sécurité. Les contraintes ont vite été dépassées, surmontées voire oubliées dans ce projet qui s’approche dans sa réalisation de la maison passive, donc peu gourmande en énergie de fonctionnement.